Mercredi, Alexis Lafrenière est devenu le premier joueur de 16 ans à inscrire au moins 40 buts dans la LHJMQ depuis un certain... Sidney Crosby, qui avait réalisé l’exploit en 2003-2004.

Lafrenière réédite un exploit de Crosby

SAGUENAY — Quand il est débarqué à Rimouski au printemps, le premier choix au dernier repêchage de la LHJMQ, Alexis Lafrenière, avait beaucoup, énormément de pression. Comparé dès le départ à Sidney Crosby, l’attaquant de 16 ans fait tranquillement son propre nom dans le monde du hockey.

Mercredi, Lafrenière a réussi un exploit qui n’avait pas été vu depuis Sidney Crosby au début des années 2000 lorsque l’Océanic a vaincu les Saguenéens de Chicoutimi 6-2 au Palais des sports de Jonquière. Il est devenu le premier joueur de 16 ans à atteindre le plateau des 40 buts depuis le numéro 87, qui avait fait scintiller la lumière rouge à 54 reprises lors de la saison 2003-2004.

«C’est phénoménal», a lancé son entraîneur-chef Serge Beausoleil, dont cette visite à Jonquière lui a rappelé les belles années du hockey senior avant qu’il gradue dans le midget AAA, puis le junior majeur.

Pour revenir à Lafrenière, qui a ajouté son 41but de la saison en troisième période, Beausoleil a refusé de dévoiler ses attentes sur le jeune prodige en début de saison, mais chose certaine, il en a pour son argent. S’il poursuit sur le même rythme qu’en février avec 12 buts à ses neuf derniers matchs, le numéro 11 pourrait s’approcher très sérieusement de Crosby.

«Sur son deuxième but, on se regardait sur le banc. C’est un privilège de pouvoir le diriger. C’est un bon kid et un bon coéquipier. C’est ce qui est le plus intéressant. C’est le début d’une belle histoire», a avancé le coloré entraîneur d’expérience. «Je ne peux pas sous-estimer son talent. Je vais continuer à le pousser, c’est mon travail. Il a tout ce qu’il faut pour être un joueur exceptionnel. Je suis convaincu qu’il va continuer de travailler. Il est passionné. Le mérite lui revient. Il a l’amour du hockey et ça se voit tous les jours.»

Cinq points pour Nadeau

Mathieu Nadeau a connu une soirée de cinq points, dont ses 21e et 22e buts de la saison. Dmitry Zavgorodniy (21e) et Jason Imbeault (4e) ont aussi marqué pour les vainqueurs. Kevin Klima et Gabriel Villeneuve ont été les seuls à déjouer Colten Ellis, auteur de 26 arrêts.

Beausoleil n’a pas tellement apprécié le deuxième engagement des siens. «On a vraiment su tirer de nos chances et Colten a encore connu un gros match pour nous. On parle souvent de Lafrenière, mais nos gardiens représentent une grosse partie de nos succès.» L’Océanic possède la meilleure défensive du circuit Courteau et de loin, n’ayant permis que 144 buts depuis le début de la saison, en 60 rencontres.

«Ça aide à gagner des matchs. Si tu en marques plus que deux, tu sais que tu as une chance. Ça ne prend pas un mathématicien pour comprendre ça», a rigolé Beausoleil.