Alexis Lafrenière

Lafrenière inscrit son 19e but et 60e point

RIMOUSKI — Pour son deuxième match d’une série de deux en quatre jours, l’Océanic a signé sa quatrième victoire consécutive à domicile, vendredi, en l’emportant 4-1 contre le Phoenix. Les 3174 partisans du Colisée Financière Sun Life ont eu droit à un excellent spectacle.

«Beaucoup de vitesse du côté de Sherbrooke, a observé l’entraîneur-chef des locaux, Serge Beausoleil. Je pense que le pointage n’indique pas l’allure de la rencontre. Colten Ellis a été complètement étincelant et dominant.» Dakota Lund-Cornish, qui a repoussé 40 des 44 tirs reçus, n’était pas non plus en reste. Fait plutôt inusité, après son 18e arrêt réalisé lors d’une bousculade devant sa cage, le jeu a dû être interrompu lorsque le cerbère de l’Estrie a perdu une jambière au complet.

Le pilote des Bleus a aussi apprécié la synergie démontrée par ses troupiers. «J’ai aimé beaucoup de joueurs, a-t-il souligné en mentionnant Jeffrey Durocher, D’Artagnan Joly, Cédric Paré, Radim Salda et Charle-Édouard D’Astous. L’apport vient de plusieurs niveaux et c’est ça qui est intéressant.»

D’un angle improbable, Alexis Lafrenière a ouvert la marque en envoyant la rondelle devant le filet, qui a dévié sur le patin de Jacob Rabouin, pour surprendre Lund-Cornish. Ce but chanceux inscrit à la dernière seconde de la première période était le 19e de Lafrenière, qui atteignait son 60e point en saison. 

À 3:36 de l’engagement médian, Jeffrey Durocher (13e) a doublé l’avance des siens en complétant une passe de Dmitry Zavgorodniy. Au troisième tiers, Durocher (14e) a de nouveau battu le portier du Phoenix. Mais à 16:19, Samuel Poulin (18e) a compté le seul but de Sherbrooke en avantage numérique. Enfin, à 50 secondes de la fin, Anthony Gagnon (10e) en a ajouté un dernier dans un filet ouvert.