Alexis Lafrenière a marqué deux buts, dimanche, contre les Cataractes de Shawinigan.

Lafrenière et Ellis matent les Cataractes

Le jeune prodige de l'Océanic, Alexis Lafrenière, ne s'est pas contenté d'inscrire un seul but pour sa marque inaugurale au tableau des buteurs de la LHJMQ, mais il a complété un doublé, contribuant ainsi à l'éloquente victoire de 6-2 sur les Cataractes de Shawinigan, dimanche, au Colisée Financière Sun Life. Si les hommes de Serge Beausoleil ont outrageusement dominé avec 45 tirs au but contre 27 de la part des visiteurs, le gardien Colten Ellis a encore une fois été inébranlable devant sa cage.
«Il n'a pas l'air d'un gars de 17 ans, a commenté l'entraîneur de l'Océanic, en parlant de son portier. Il a encore été très solide!» 
Lafrenière, âgé de seulement 15 ans, a littéralement soulevé les 3014 partisans en fin de deuxième période, pour ouvrir le dernier tiers de la même façon. Il a d'abord profité d'un rebond pour déjouer Mikhail Denisov, puis une passe de Wilson Forest est tombée à point nommé en supériorité numérique pour qu'il puisse récidiver avec un deuxième filet. Le premier choix au repêchage a récolté trois points en quatre matchs. 
«C'était une question de temps, estime son entraîneur. Quand il patine avec cette aisance-là, il est capable de faire de très grandes choses! Je n'ai aucun problème à ce qu'il lance au filet le plus souvent possible. Il a tout un lancer!» «Ça enlève un peu de pression», a admis l'auteur des deux buts.
Le numéro 11 de l'Océanic a été précédé au pointage par Dominic Cormier(2), Mathieu Bizier (1), Denis Mikhnin (1) et Nicholas Blachman (1). «Bizier a fait montre de beaucoup de travail, a tenu à souligner le pilote des Bleus. Il est allé chercher un gros but. Blachman aussi. Ce sont des buts ô combien efficaces!» Wilson Forest y est allé, pour sa part, de trois mentions d'aide. 
«Les gars ont acheté une façon de faire qui a été très profitable : beaucoup de trafic devant le filet, beaucoup de rebonds récupérés, on était tannants, on était affamés, a observé Beausoleil. Je veux souligner le travail de notre quatrième trio. On est allés chercher de grosses pénalités de l'autre côté et ils nous ont ouvert la voie.» Dans le camp adverse, les buts reviennent à Samuel Guilbault (1) et à Cameron Askew (2).
Alex-Olivier Voyer sera gardé à l'écart du jeu encore pour quelques jours, après avoir reçu un bon coup d'épaule d'Alex Breton des Olympiques lors du match de vendredi.