Alexis Lafrenière est passé à un but d’égaler le record de l’Océanic pour une recrue de 16 ans établi par Denis Boily, qui avait marqué cinq fois le 27 octobre 1996.

Lafrenière coule l’Armada avec quatre buts

RIMOUSKI — La recrue Alexis Lafrenière a marqué quatre buts devant une foule survoltée pour mener l’Océanic à une victoire de 5-3 sur l’Armada de Blainville-Boisbriand, dimanche, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

Un autre but et le jeune surdoué aurait égalé le record de l’Océanic pour une recrue de 16 ans établi par Denis Boily, qui avait marqué cinq fois, le 27 octobre 1996.

Évidemment, Serge Beausoleil n’avait que de bons mots pour le héros du match. «Il avait beaucoup de gaz, a-t-il observé. Quand il patine et qu’il utilise sa vitesse comme ça, il devient un joueur hors norme! Les gars étaient bouche bée sur le banc après le quatrième but. Les jeunes étaient émerveillés par l’appui de nos supporteurs! Ce sont de beaux moments pour les jeunes et même pour le coach!»

Avec trois mentions d’aide, le capitaine de l’Océanic Samuel Dove-McFalls a également disputé un fort match. «C’est plus facile de faire la passe que de la mettre dedans! J’avais de la misère à réfléchir, tellement c’était bruyant, a rigolé le capitaine. C’était le fun! Ça nous encourage et ça nous donne un boost d’énergie.»

Trois buts en troisième

En troisième, Lafrenière a déjoué le gardien de l’Armada, Francis Leclerc, à deux reprises, signant ainsi son premier tour du chapeau dans la LHJMQ, ce qui lui a valu une première ovation. Thomas Éthier a ensuite réduit l’écart à un seul but en avantage numérique avec son deuxième filet de la partie. 

Sous les cris des partisans littéralement en feu, la recrue de 16 ans de Rimouski a ensuite marqué son quatrième but dans un filet désert. 

«C’était malade», a commenté le principal intéressé, en pensant surtout au fait que sa troupe venait de battre la meilleure équipe de la LHJMQ. «C’est vraiment un feeling incroyable!» 

Devant la meilleure foule de la saison (4114 spectateurs), les deux équipes ont offert un spectacle enlevant et ponctué de nombreuses mises en échec.

«Je suis très impressionné par les gars, a exprimé Beausoleil. On comptait sur neuf attaquants en santé. Tout le monde a fourni un effort très louable, les gars ont mis l’épaule à la roue et ça a avancé!»

Encore une fois, l’Océanic a accompli un travail remarquable en infériorité numérique. «Dove-McFalls, D’Astous et Stewart ont été incroyables, a reconnu Beausoleil. Je n’ai pas grand-chose à  eur reprocher! C’est une excellente performance!»

L’Armada brise la glace

Joël Teasdale a pris le retour de lancer de Tobie Paquette-Bisson à mi-chemin de l’engagement initial pour marquer le premier but des visiteurs. Lafrenière a répliqué aussitôt, provoquant une pluie de milliers de peluches en marge du match du lancer du toutou.

À 3:50 de la deuxième période, Éthier a marqué à l’aide d’un tir du poignet précis entre les jambières de Jimmy Lemay pour redonner les devants aux visiteurs. Avec un super lancer, Charle-Édouard D’Astous a pour sa part créé l’égalité pour un troisième match consécutif.