Alexis Lafrenière a laissé sa marque à la Classique hivernale de la LHJMQ vendredi dernier alors qu’il a aidé l’Océanic à vaincre les Cataractes de Shawinigan 4-0.

Lafrenière à Rimouski pour y rester

Une petite tornade a frappé l’Océanic de Rimouski, lundi matin. Selon un quotidien suisse, la firme qui représente Alexis Lafrenière a discuté avec des clubs européens afin d’explorer la possibilité qu’il y joue, l’an prochain. Mais l’Agence Hockey Momentum a vite indiqué qu’il ne quitterait pas son équipe junior, quelques heures plus tard.

Le dossier est réglé : Lafrenière poursuivra sa carrière junior avec l’Océanic, en 2019-2020, pour y disputer sa troisième et vraisemblablement dernière campagne de la LHJMQ.

«Il y a effectivement eu communication avec certains clubs en Europe dans les derniers mois. Dans le cas d’un jeune joueur comme Alexis, il est important d’analyser toutes les options qui s’offrent à lui afin de s’assurer que la direction choisie soit la meilleure pour sa carrière, autant à court qu’à moyen terme», a fait savoir l’agence dans un communiqué de presse, lundi avant-midi.

Cette réaction faisait suite à un article publié lundi dans le quotidien Le Matin de Lausanne qui titrait «Une future star de la NHL en Suisse?» en parlant d’Alexis Lafrenière, nommé joueur de la dernière semaine dans la LHJMQ.

«Selon nos informations, Alex [sic] Lafrenière sonde actuellement le marché européen. L’expérience d’Auston Matthews à Zurich en 2015-2016 ayant été concluante, il se verrait bien suivre la même trajectoire que l’actuel joueur étoile des Maple Leafs de Toronto», racontait le quotidien sous la plume de Grégory Beaud.

«Nous avons été contactés. Aura-t-il le même impact que Matthews à Zurich? Si la réponse est positive, alors c’est un pari intéressant à tenter», lui confirmait un dirigeant d’un club élite de la Suisse. La Suède aurait également été à l’étude.

Mais cette réponse, on ne l’aura jamais parce le numéro 11 de l’Océanic est à Rimouski pour y rester, du moins jusqu’au repêchage de la LNH en juin 2020, où il sera le point de mire.

«Après mûre réflexion et l’analyse de la situation avec Alexis ainsi que sa famille, la décision a été unanime de poursuivre son stage junior dans l’organisation de l’Océanic de Rimouski pour la saison 2019-2020», a-t-on ajouté dans le communiqué.

«Joueur convoité»

«Il est normal qu’un joueur comme lui soit convoité. Nous sommes très proches d’Alexis, de sa famille et de ses agents. L’histoire publiée en Suisse, lundi matin, n’était pas nouvelle pour nous. Nous en avions attendu parler, il y a déjà quelque temps, mais on nous avait dit de ne pas nous inquiéter, qu’Alexis serait encore avec nous, l’an prochain», a pour sa part confié au Soleil le président de l’Océanic, Éric Boucher

L’an passé, Lafrenière été nommé au titre de recrue par excellence de la LHJMQ avec une récolte de 80 points, dont 41 buts, en 60 matchs comme joueur de 16 ans. À sa deuxième saison, il campe présentement au second rang des marqueurs de la LHJMQ avec 82 points en 47 parties. Il n’est qu’à trois points du meneur et s’avère l’un des rouages importants de l’équipe dans son actuelle séquence de 11 victoires de suite, ayant participé au pointage dans tous les matchs de cette séquence.

L’Océanic prend la route de l’Abitibi, cette semaine, pour y disputer quatre matchs en cinq jours à Val-d’Or et Rouyn-Noranda à compter de mercredi.