Cette victoire de 4-0 a propulsé la troupe de Serge Beausoleil (photo) au premier rang du classement général devant l’Armada et a porté à quatre points l’avance de l’Océanic sur les Remparts en tête de la division Est.

La tempête de l’Océanic balaie le Phoenix: 4-0

RIMOUSKI — Pendant que la tempête soufflait sur Rimouski et rendait le décor encore plus blanc, l’Océanic s’offrait un deuxième blanchissage consécutif grâce à une victoire de 4-0 contre le Phoenix de Sherbrooke, mercredi.

Malgré les mauvaises conditions climatiques, ils étaient 2448 à encourager leurs favoris. Cette victoire a propulsé la troupe de Serge Beausoleil au premier rang du classement général devant l’Armada et a porté à quatre points l’avance de l’Océanic sur les Remparts en tête de la division Est.

«C’est une excellente fiche», a reconnu le pilote des Bleus. «De jouer devant nos partisans, ça aide beaucoup pour le focus des gars et pour la motivation.»

Auteur de 25 arrêts, Colten Ellis a de nouveau été solide devant son filet. Imposant, calme et confiant, le jeune gardien donne beaucoup d’assurance à ses coéquipiers. Pour la recrue, il s’agissait de son troisième jeu blanc de la campagne. 

Après 20 minutes de jeu, les locaux ont quitté la patinoire avec une avance d’un but. À son 20e match seulement de la saison, Alex-Olivier Voyer (8e) a été fidèle à son rythme des trois derniers matchs en ouvrant la marque. En milieu de première période, le Sherbrookois d’origine a déjoué Evan Fitzpatrick (18 arrêts). 

Au deuxième tiers, les Rimouskois ont triplé leur avance. À 10:51, Maxim Trépanier (9e) a poussé la rondelle dans une cage presque abandonnée en avantage numérique. Puis à 15:42, l’attaquant Dominic Cormier a battu Fitzpatrick en faisant dévier le disque dans le filet. Il s’agissait du premier but en carrière dans la LHJMQ du Madelinot rappelé par Beausoleil pour venir en renfort au club qui compte plusieurs absents.

Batteries rechargées

À la fin du duel, Voyer (9e) a marqué son deuxième du match. «Ça va bien, je marque des buts et je mets des rondelles au but depuis mon retour», a indiqué le numéro 19 qui, au cours des trois derniers matchs, a enfilé l’aiguille cinq fois, en incluant un en tir de barrage. Il ne pouvait espérer mieux que d’évoluer sur le trio d’Alexis Lafrenière et de Samuel Dove-McFalls. «Je suis capable de leur faire de la place et des belles passes», a ajouté Voyer.

«Il y a des bienfaits dans les blessures», a estimé pour sa part Beausoleil. «Les gars rechargent leurs batteries et on voit comment Voyer est revenu avec beaucoup d’énergie!»