Daniel Sprong a mis le match hors de portée de l'Océanic en troisième période.

Faux départ pour l'Océanic dans les Maritimes

L'Océanic a mal amorcé son périple de trois matchs dans les Maritimes en étant blanchi 3-0 par les Islanders, jeudi au EastLink Centre de Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard.
Si ce n'avait été de la recrue de 17 ans, Jimmy Lemay, le résultat de ce match aurait pu prendre des allures beaucoup plus catastrophiques pour la troupe de Serge Beausoleil. Seulement à sa 14e partie dans la LHJMQ, le portier de Rimouski a offert une superbe performance et a démontré beaucoup de sang-froid devant le puissant arsenal offensif de Charlottetown, stoppant 46 des 49 tirs. Son adversaire, Matthew Welsh, n'a reçu que 25 lancers.
«Notre gardien nous a permis de rester dans le jeu», reconnaissait Beausoleil. «Ce n'était pas tous des lancers dangereux, mais il a tout de même fait des arrêts-clés.»
Comme s'ils n'en avaient pas assez d'avoir une offensive dégarnie, les visiteurs ont eu la mauvaise idée d'aller quatre fois au banc des punitions en première période. Les Islanders n'en ont toutefois pas profité. 
Dans la première moitié du premier vingt, c'est Kameron Kielly qui a ouvert la marque pour les locaux. Puis à la fin du premier engagement, un tir dévié de Keith Getson, qui a déjoué Lemay, a forcé le visionnement de la reprise vidéo. Après une longue pause, le but a été accordé.
«Je pense qu'à 2-0, on était toujours dans le match», estimait le pilote de Rimouski. «En désavantage numérique, on a bien fait. Mais, en avantage numérique, on n'a rien fait qui vaille.»
Lors de l'engagement médian, ses hommes n'ont tout de même pas baissé les bras. Émanuel Aucoin a réussi à surprendre Welsh, mais le but a été refusé puisque la reprise vidéo a démontré qu'il y avait eu hors-jeu à la ligne bleue. «On aurait pu avoir une différence d'un but seulement», se désolait encore Beausoleil.
Le but de Daniel Sprong (21e) a été le seul du dernier tiers. Avec ce filet, il a atteint les 240 points dans l'uniforme des Islanders.