«Notre jeune gardien Philippe Desrosiers (photo) en a pris pour son rhume avec un but aux quatre tirs, un match qu'il devra mettre derrière lui...» commente l'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil.

Douce revanche pour l'Océanic contre les Foreurs

L'Océanic a amorcé la nouvelle année en lions en remportant son programme double contre les Foreurs de Val-d'Or, deux gains qui lui ont permis de ravir samedi le premier rang de la division Telus Est au Drakkar de Baie-Comeau et le deuxième rang du classement général du circuit Courteau.
«Un gros week-end de quatre points» a lancé l'entraîneur-chef Serge Beausoleil après la victoire de 4-1 sur les Foreurs, déjà vaincus 5-3 vendredi. Une douce revanche pour l'Océanic, qui avait été balayé le mois dernier à Val-d'Or.
Au cours de ses 10 derniers matchs, la formation rimouskoise a récolté 18 points sur une possibilité de 20. «On est sur une bonne séquence après avoir traversé notre désert», a noté Beausoleil. «En ce moment, on joue du bon hockey dans l'ensemble. On peut améliorer certaines facettes. Ce soir [samedi], tout de suite en partant, le match a été mis hors de portée des Foreurs, un peu drabe par la suite. On aurait pu afficher plus d'aplomb, notamment sur le jeu de puissance.»
De l'autre côté, l'entraîneur Mario Durocher n'était pas content de certains de ses joueurs. «Je ne suis pas sûr qu'on y croyait. Il manquait six joueurs de chaque bord, c'était à certains de nos joueurs de nous montrer ce qu'ils étaient capables de faire. On n'a jamais deux chances de faire bonne impression.»
«Un gars fait sa chance»
L'Océanic jouait sans les services de son meilleur attaquant Anthony DeLuca (malade) et du défenseur Loïc Leduc, blessé au haut du corps après être entré en collision avec Louick Marcotte (lui aussi hors de son alignement lors) du match de vendredi. Malgré tout, la troupe de Beausoleil a marqué trois buts au cours des 10 premières minutes de jeu.
Michaël Joly (27e), Samuel Morin (6e), lors d'un avantage de deux hommes, et Dominic Beauchemin (15e) ont tracé la route vers la victoire. Au début du deuxième tiers, Joly n'a pas raté sa chance sur un tir de pénalité pour inscrire son deuxième but de la rencontre. Philippe Desrosiers a stoppé deux échappées, mais il a aussi été aidé par ses poteaux qui ont tinté à deux reprises.
«Philippe Desrosiers a été extraordinaire. Je ne pense pas que ce soit un match de 4-1. Il a été vraiment formidable. Un gars fait sa chance. Quand il est combatif devant son filet, il est dur à battre», a souligné Beausoleil au sujet de son gardien, auteur de 35 arrêts.
NOTES : Anthony Richard a privé Desrosiers de son blanchissage lors d'un avantage numérique à 5:05 de la troisième période... Bibeau a réussi 27 arrêts devant le filet des Foreurs... L'Océanic avait rappelé le défenseur Michaël Thibault, des Albatros de Rivière-du-Loup.