L'entraîneur-chef de l'Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil, insiste sur le fait que même si son équipe fait partie des favorites, elle devra gagner ses gallons si elle veut atteindre les grands honneurs.

Cuisante correction pour l'Océanic

Les Mooseheads ont infligé à l'Océanic sa pire raclée de la saison, samedi à Halifax. Un cuisant revers de 8-2, qui a mis fin à une séquence de quatre gains consécutifs de la troupe rimouskoise.
Cette défaite a du même coup empêché l'Océanic de reprendre le premier rang au classement général du circuit Courteau. Éric Dubois, qui remplaçait hier le nouveau papa Serge Beausoleil comme entraîneur-chef, avait plutôt hâte de passer au prochain match.
«C'est un match à oublier au plus vite. On a été deux journées sans avoir de glace, ce qui ne nous a pas aidés. L'exécution n'était vraiment pas là en début de match. Puis on a tiré de l'arrière rapidement. Par la suite, plusieurs mauvaises décisions ont aggravé la situation et on a donné beaucoup de surnombres en deuxième période. C'était un match difficile pour l'ensemble de nos défenseurs. Je ne pense pas qu'il y ait grand monde qui ait bien joué ce soir.»
L'Océanic reprend le collier dès cet après-midi contre les Islanders de Charlottetown. «Il faut se ressaisir, c'est notre quatrième défaite d'affilée sur la route», a noté Dubois. «Si on veut faire partie des équipes d'élite, il va falloir mieux jouer sur la route. On a du succès à la maison. On faisait bien sur la route en début de saison. Il va falloir démonter qu'on peut jouer de bons matchs, peu importe où on joue.»
C'était déjà 5-0 pour les Mooseheads alors qu'il restait un peu plus de cinq minutes à faire à la deuxième période. Nicolaj Ehlers a été un grand artisan des malheurs de l'Océanic. En plus d'avoir ouvert le pointage avec son 10e de la saison à 13:06 de la première période, le premier choix (9e au total) des Jets de Winnipeg en 2014 a préparé trois des quatre buts suivants de Halifax.
Philippe Desrosiers a été chassé après le quatrième but des Mooseheads. Il a arrêté seulement 9 rondelles sur 13 lancers. En relève, Olivier Tremblay a accordé quatre buts sur 10 tirs.
Seuls Anthony DeLuca (18e, a.n.) - le défenseur Samuel Morin a obtenu une mention sur ce but à son retour au jeu - et Frédérik Gauthier (4e) ont déjoué Zachary Fucale, cible de 25 tirs. Timo Meir (2), Jesse Lussier, Samuel Leblanc (2), Danny Moynihan, Kelly Bent ont été les autres marqueurs des Mooseheads, qui ont profité de deux de leurs sept jeux de puissance.