Colten Ellis est le huitième meilleur espoir parmi les cerbères au repêchage de la LNH et le premier dans la LHJMQ.

Colten Ellis: l’attitude d’un professionnel

En marge du repêchage de la Ligue nationale de hockey vendredi et samedi, à Vancouver, nous vous proposons les dernières entrevues avec les meilleurs espoirs de la région immédiate de Québec et ceux des équipes de l’Est-du-Québec évoluant sur le territoire desservi par Le Soleil. Aujourd’hui : Colten Ellis, gardien de l’Océanic de Rimouski, et Nathan Légaré, ailier droit du Drakkar de Baie-Comeau.

Colten Ellis n’a qu’un mot en tête et qu’il répète : «excitant». Fébrile, c’est vraiment de cette façon qu’il décrit son état d’esprit à l’approche de la fin de semaine de repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) à Vancouver. Pour son entraîneur, il n’y a aucun doute que le gardien numéro un de l’Océanic sera repêché. «Je crois qu’il le sera repêché assez tôt […]», est même persuadé Serge Beausoleil.

«Il y a eu beaucoup d’attention et d’activités autour de lui, poursuit le directeur-gérant du club de Rimouski. Je pense qu’il sera repêché en deuxième ou troisième ronde.» Il faut dire que le jeune homme de 18 ans est le huitième meilleur espoir parmi les cerbères au repêchage de la LNH et le premier dans la LHJMQ. «Il a tous les outils, souligne le pilote de l’équipe bas-laurentienne. Il progresse énormément. Il a une attitude professionnelle. Il ne laisse pas place à l’improvisation. C’est certain qu’il est en très bonne situation.»

En lice pour Équipe Canada

En plus d’être convaincu qu’il sera repêché cet été et qu’il fera un camp de recrues, Beausoleil ajoute que son portier est en lice pour le camp d’Équipe Canada de cette année. «Je pense que c’est celui qui a le mieux performé parmi les gardiens dans le six qu’il y avait, estime-t-il. Il va connaître une très grosse saison. Ça va débouler. Tous les gars qui sont repêchés se retrouvent normalement très rapidement dans un camp de recrues.» Celui-ci précède le camp principal qui est à la fin septembre.

Le Néo-Écossais, qui rêve de jouer dans la LNH depuis qu’il a 13 ans, se rapproche de son idéal. «C’est évidemment une chose à laquelle je rêve depuis un long moment et d’en être si proche, c’est vraiment excitant, s’exclame le colosse de 6 pieds 1 pouce et de 185 livres. Je suis définitivement confiant que ce sera une bonne fin de semaine pour moi et que j’aurai beaucoup de plaisir.»

Pour Serge Beausoleil, ce qui arrive à son gardien «est entièrement mérité». «On a beaucoup de fierté par rapport à ce qui se passe avec Colten. Depuis qu’on l’a acquis, il est notre gardien numéro un. Ça fait maintenant deux ans. C’est l’un des athlètes les plus professionnels qu’on a dans le vestiaire. Il ne peut lui arriver que de bonnes choses!» Le principal intéressé concède qu’il a beaucoup développé son talent au cours de la dernière année. Joint par téléphone au domicile familial de Whycocomagh, le sportif a indiqué qu’il profitait de son été pour s’entraîner à fond.