Le gardien Julio Billia et les Sags n'ont pas fait le poids face à Samuel Morin et à l'Océanic, qui l'ont emporté 6-1.

Chicoutimi 1/Rimouski 6: l'Océanic en contrôle

L'Océanic a dominé dans toutes les facettes du jeu et il a pris les devants 2-0 dans sa série contre les Saguenéens de Chicoutimi en l'emportant 6-1 samedi à Rimouski.
Malgré cette priorité de deux matchs dans la série, l'entraîneur-chef Serge Beausoleil, ne prend rien pour acquis en prévision du prochain match, mardi, sur la patinoire olympique des Sags. «On s'en va jouer au Centre Georges-Vézina, ce qui est très difficile. Il va falloir trouver le moyen d'être fin prêt.»
L'Océanic a mis un certain temps à percer le jeu fermé des Sags. En première période, Rimouski a été limité à cinq lancers, mais François Beauchemin a lancé la troupe de Beausoleil en avant à 9:08 en poussant la rondelle dans le filet après une mauvaise sortie du gardien Julio Billia.
Au deuxième tiers, les locaux se sont portés résolument à l'attaque, le tir de Jimmy Oligny déjouant Billia en avantage numérique dès la 32e seconde. Après le seul but des Sags (Dominic Beauchemin), l'Océanic a largué les amarres pour de bon lorsque Samuel Morin a marqué à 16:58. Frédérik Gauthier, Morin - en l'espace de 89 secondes - et Beau Rusk ont complété la marque en troisième période.
«Plus le match avançait, plus on a pris le contrôle», a noté Beausoleil. «Si les Sags veulent étirer la sauce pour sortir nos meilleurs éléments, on va répondre par des buts. J'aime le jeu robuste et les mises en échec au lieu des petits parlages à la fin et des accrochages. Philippe Archambault essaie de déranger tout le monde, mais quand il a Samuel Morin dans la face, il attend que les arbitres arrivent et il s'en va. Ils sont plusieurs comme ça de l'autre côté...»
Oligny aime ce genre de matchs. «Jouer un match mental avec les joueurs de l'autre équipe qui font la même affaire, ça fait partie de ma game, mais tout ça finit par s'annuler», estime le vétéran défenseur. «Les coups de bâtons font partie des séries, on en donne et on en reçoit, ce qu'on ne voit pas vraiment en saison.»
Trente-et-un tirs ont été dirigés sur Billia et Domenic Graham, tandis que Philippe Desrosiers n'a été mis à l'épreuve que 18 fois. Michaël Joly était de retour au jeu, mais deux joueurs ont rejoint Patrik Zdrahal sur la liste des blessés des l'Océanic : Jan Kostalek et Tylor Boland.
«Vendredi, on a été indisciplinés et ça nous a coûté cher. Aujoud'hui [samedi], on n'a pas donné grand-chose», a indiqué Oligny. Il va falloir prendre le troisième match à Chicoutimi comme si c'était le premier chez-nous. Les Saguenéens ont une bonne équipe, on ne sait jamais ce qui va se passer au prochain match, même si aujourd'hui [hier] tout a bien tombé.»