Selon Philippe Boucher, Louis-Filip Côté est un de ses meilleurs joueurs depuis Noël.

Boucher vise deux gains contre l'Océanic

Impliqués dans une course pour le sixième rang du classement général de la LHJMQ, les Remparts de Québec n’aborderont pas les deux derniers matchs du calendrier d’une façon différente, vendredi et samedi. Et il en sera tout autant pour l’Océanic de Rimouski, qui cherche à consolider sa place parmi les trois meneurs du tableau.

«Un autre directeur général m’avait dit que Serge [Beausoleil] voulait reposer des joueurs contre nous, mais là, il n’a pas besoin de le faire puisqu’ils jouent un match de moins… Étant donné qu’ils ne joueront que 67 matchs, j’imagine qu’ils voudront amasser des points», indiquait Philippe Boucher, en clin d’œil à la possibilité que ses rivaux du Bas-Saint-Laurent ne reprennent pas le match annulé à Blainville-Boisbriand, mercredi.

La veille, Beausoleil nous disait qu’il préférerait le jouer et qu’il respecterait les avis de la Ligue en ce sens. Mais peu importe le dénouement de cette situation inédite, Boucher demandera à ses joueurs de poursuivre dans la même veine que les deux derniers mois. Les Remparts n’ont pas perdu en temps régulier depuis 10 matchs et ils ont remporté 14 de leurs 17 derniers. Installés au septième rang depuis la semaine dernière, ils peuvent toujours finir en sixième place, mais aussi en huitième position.

«Depuis Noël que je répète que l’on va connaître le classement après les matchs de samedi, et ce sera le cas. Ce qui importe, pour nous, c’est de continuer à bien faire les choses. Et quand tu le fais, tu as de bonnes chances de gagner. Je n’ai jamais joué un match que je voulais perdre, alors si on peut le gagner, on va le faire», indiquait Boucher, dont l’adversaire en première ronde sera Charlottetown, Sherbrooke ou Gatineau.

Des fleurs à Côté

Pas question, non plus, de lancer un appel à tous les joueurs affiliés inscrits sur sa liste. Xavier Cormier (Blizzard du Séminaire Saint-François) sera toutefois en uniforme, samedi, afin de pallier à l’absence d’Olivier Garneau, qui ratera le rendez-vous en raison de mortalité dans sa famille. Dereck Baribeau sera devant le filet des Remparts, vendredi, et Antoine Samuel devrait jouer, samedi, pour le dernier match à Québec (16h).

«Pendant l’année de la Coupe Memorial, on avait disputé 19 matchs enlevants l’un contre l’autre, ce sera encore le cas, en fin de semaine. Même pendant notre année de reconstruction, ils l’avaient été. Je ne peux pas dire quoi, je suis sûr qu’il se passera quelque chose dans les deux prochains matchs, que ce soit un match de 1-0 en prolongation, de 8-7 ou que ce soit physique, mais je m’attends à de bons matchs pour les gens qui vont se déplacer.

Boucher tient surtout à ce que sa troupe joue selon son identité des derniers mois et que les unités spéciales continuent de bien faire. Il lançait notamment des fleurs à Louis-Filip Côté, auteur d’un but en désavantage numérique, mercredi.

«Depuis Noël, il est l’un de nos meilleurs joueurs. J’ai toujours pensé que l’éclosion d’un joueur junior survenait après les Fêtes, à 18 ans. J’ai reçu une bonne offre pour lui, mais je n’ai pas voulu le laisser aller. [Andrew] Coxhead et lui ont pris une fierté à bien jouer sur notre désavantage.

«Ne vous trompez pas, l’an prochain, il va aussi être sur notre jeu de puissance. Tu le vois dans les pratiques, ne s’improvise pas marqueur qui le veut, ses chiffres vont monter l’an prochain», soulignait-il à propos du numéro 65. Il tenait le même genre de discours à l’endroit de Jesse Sutton, maintenant rendu à 22 buts.