Serge Beausoleil

Bonne leçon d'humilité pour l'Océanic

L'Océanic affrontait la pire équipe de la ligue, les Cataractes. Rimouski menait 2-0 après 15 minutes et demie de jeu. «Dans notre tête, ç'allait être un pique-nique», a constaté l'entraîneur Serge Beausoleil. Mais au terme des trois périodes, Shawinigan a gagné 6-4.
Leçon d'humilité, insiste Beausoleil. Surtout pour ses vedettes offensives, invisibles samedi. La production offensive de l'Océanic est entièrement l'oeuvre du quatrième trio. Trois buts et une aide d'Anthony Chapados, son premier tour du chapeau dans le junior, l'autre but appartenant à Tyler Boland.
Les habitués du Colisée de Rimouski entendent plus souvent le nom d'un autre Anthony, DeLuca celui-là, toutefois blanchi de la feuille de pointage pour un troisième match de suite, une première cette saison. «Je pourrais les pendre [sur la place publique] un par un, mais je vais garder ça pour moi», s'est contenté de dire Beausoleil au micro de NRJ 98,7, après la défaite. Puis de développer: «Non seulement nos premier et deuxième trios ont été tenus au silence, mais ils se sont fait faire la barbe par tous les trios de l'autre équipe, qui sont composés de joueurs de 17 et de 18 ans. Au lieu de redoubler d'effort, on triche et on met l'équipe dans le pétrin. C'était un concert de jeux individuels contre une équipe qui a bien joué collectivement.»
Les Cataractes ont vite répliqué avec deux buts en 44 secondes en fin de première période pour faire 2-2. Chaque équipe a ajouté un but en deuxième, avant de voir les visiteurs marquer trois fois sans réplique en troisième. Le troisième but de Chapados, à 11 secondes de la fin, était vain. Beausoleil avait confié le filet à sa recrue de 16 ans, Olivier Tremblay. À son troisième départ de la saison, Tremblay a connu des difficultés, reconnaît le coach, «mais il a été laissé à lui-même». La semaine dernière, il avait neutralisé Shawinigan 4-0.
Les Cataractes ont récolté une cinquième victoire à l'étranger en 26 parties. L'Océanic subissait un troisième revers de suite à Rimouski, après avoir enfilé neuf gains consécutifs à domicile. Les requins passent la fin de semaine prochaine dans les Maritimes avec trois duels en trois jours. Suspendu deux matchs pour avoir lancé son bâton dans la foule mercredi, le défenseur étoile Samuel Morin était spectateur.