Cédric Paré

Blainville-Boisbriand 3/ Rimouski 2: une défaite crève-coeur pour l’Océanic

RIMOUSKI — Malgré une domination au chapitre des tirs au but, l’Océanic a débuté sa fin de semaine en encaissant une défaite crève-coeur de 3-2 en prolongation contre l’Armada à qui il rendait visite, samedi, au Centre d’excellence Sports Rousseau de Blainville-Boisbriand. «C’est très décevant», a laissé tomber Serge Beausoleil à l’issue de ce premier de deux matchs sur la route, alors que sa troupe s’est inclinée après 14 secondes de prolongation «sur une vulgaire couverture par un joueur de 20 ans».

«On venait d’avoir 2 minutes de «break» et on avait les meilleurs sur la glace», a ajouté l’entraîneur-chef bas-laurentien. Seule consolation: l’organisation de Rimouski a récolté un point. «C’est un gros point qu’on va chercher, se réconfortait-il. On a quand même joué un match de route qui était sensiblement bien.»

Avec 39 lancers contre 26, les visiteurs se sont nettement imposés devant leurs adversaires au chapitre des tirs au but. «C’est un aspect du match qu’on a dominé, a reconnu Beausoleil. On a eu plusieurs chances de marquer.»

Ses hommes ont connu un bon début de match. Sur une première passe de Luka Verreault dans la LHJMQ, Nathan Ouellet (7e) a ouvert la marque sur un retour de lancer en avantage numérique à 9:04 de la première période. Sur un deuxième jeu de puissance, le meilleur pointeur du circuit, Cédric Paré (27e) a, sur un tir de réception, mystifié Émile Samson en fin d’engagement.

En début de période médiane, les 3 410 spectateurs ont assisté à un revirement de situation avec deux buts rapides marqués par la troupe de Bruce Richardson. «On a eu un début de deuxième période qui nous a fait mal, a commenté l’entraîneur de Rimouski. Je ne sais pas ce qui s’est passé entre la première et la deuxième! On a peut-être pensé trop vite que ce serait acquis. Après ça, les gars ont pigé dans leurs énergies.» Le premier à avoir inscrit son équipe au pointage est Thomas Lacombe (3e) qui, sur un jeu qui a échappé au défenseur devant le filet, a complètement désarçonné Raphaël Audet d’un lancer à très courte distance. Puis, après avoir laissé filer trois occasions de marquer en supériorité numérique, les locaux ont profité pour la première fois de l’indiscipline des hommes de Serge Beausoleil. À genoux devant le filet, Christopher Innis n’a rien pu faire contre la passe de Samuel Bolduc à Blake Richardson (5e) qui a marqué le but égalisateur dans l’ouverture laissée par Audet du côté de sa mitaine. «On a fait des erreurs bêtes sur les deux buts qu’on a accordés, a déploré le pilote rimouskois. J’étais un peu surpris de ça parce que ça allait bien!»

Pour tenter de dénouer l’impasse, Beausoleil a surtaxé certains joueurs, dont son capitaine Alexis Lafrenière, qui a joué sur deux trios. «Il a cassé un peu trop de glace, a admis l’entraîneur. On va l’utiliser un peu moins demain. On va ajuster ça. Il a donné tout ce qu’il pouvait avec deux belles passes sur les filets.» Après 60 minutes de jeu, la marque était toujours à égalité. 

Il n’a fallu qu’une dizaine de secondes de prolongation à l’Armada pour obtenir la victoire sur un but de Samuel Bolduc (4e) qui a fait dévier une belle passe d’Adam Capannelli. «On a manqué un peu d’énergie à la fin du match», a observé Beausoleil. 

Notons que l’organisation rimouskoise était amputée de sept de ses joueurs. Parmi les blessés figurent notamment Dmitry Zavgorodniy, qui souffre d’une fracture de la clavicule, et Ludovic Soucy, qui doit se remettre d’une commotion cérébrale. Aussi, Frédéryck Janvier était suspendu pour une partie à cause d’un double-échec. 

Le directeur général de l’Océanic a donc rappelé les attaquants Alexis Brisson et Salvatore Bucaro de la Ligue midget AAA du Québec. Ces recrues avaient respectivement été choisies en troisième et onzième rondes lors du dernier repêchage. 

Les troupiers qui étaient absents dû à un virus étaient tous de retour: Mikael Martel, Vincent Martineau, Christophe Chiasson et Raphaël Audet. Concernant ce dernier, Serge Beausoleil estimait qu’il avait connu un bon match et réalisé plusieurs arrêts-clés. «Audet a bien fait, a-t-il vanté. Il a été mis à l’épreuve beaucoup. Il revient de quatre à cinq jours où il était hors de la compétition. Il faut lui laisser du temps pour récupérer.» C’est donc Jonathan Labrie qui sera devant le filet dimanche, lors du match contre les Voltigeurs à Drummondville. Originaire d’Amqui, le cerbère sera rappelé de son club junior AAA de Montmagny pour la quatrième fois depuis le début de la campagne.

En prévision de cet affrontement, Beausoleil accordera du repos à ses soldats. «Il va falloir recharger nos batteries parce qu’il travaille d’arrache-pied et de façon incroyable, ce club-là, appréhendait-il. Donc, ce ne sera pas une partie de plaisir!»