Alexis Lafrenière a récolté deux aides dans la victoire de l'Océanic, vendredi soir.

15 tirs suffisent à Rimouski!

RIMOUSKI — L’Océanic a poursuivi sa lancée victorieuse sur la route en remportant un deuxième gain de suiteen battant les Voltigeurs 5-2 au Centre Marcel-Dionne de Drummondville, vendredi.

Qui aurait cru que Rimouski aurait pu avoir raison des meneurs au classement général de la LHJMQ avec seulement 15 tirs au but, eux qui étaient invaincus depuis leurs sept derniers matchs? C’est pourtant l’exploit réalisé par la troupe de Serge Beausoleil grâce à une explosion de quatre buts en 15 minutes et 3 secondes en troisième période.

«Nos deux 20 ans valaient de l’or en barre. Ils ont été sensationnels», a dit Beausoleil au sujet de Samuel Dove-McFalls, auteur de deux buts, et Chase Stewart, qui a complété le pointage dans un filet désert.

En dépit du fait que son club soit jeune, il avait les allures d’une formation très expérimentée. «Les gars jouent avec calme et je pense que les jeunes embarquent là-dedans», a indiqué le pilote, en soulignant la contribution exceptionnelle de ses vétérans tels Charle-Édouard D’Astous, Dominic Cormier et Wilson Forest. «Ils achètent le concept de l’équipe.»

Même si les Voltigeurs ont dominé au chapitre des lancers (10-2), c’est l’Océanic qui a retraité au vestiaire avec une avance de 1-0 après le premier vingt. Alexis Lafrenière a habilement repéré Dove-McFalls (5e) devant le filet, qui a fait glisser la rondelle derrière Olivier Rodrigue.

Pas de panique

Le vent a tourné rapidement en deuxième période alors que Robert Lynch et Pavel Koltygin ont déjoué Jimmy Lemay en l’espace de 46 secondes. «Il n’y a personne qui a paniqué», a souligné Beausoleil. «Ils ont embarqué en troisième avec la rage au cœur et ça a donné une période de grande qualité!»

Après une mise au jeu gagnée dans la zone des locaux à 4:51, D’Astous (9e) a nivelé la marque d’un tir de la pointe. À 12:28, une superbe passe de Mathieu Bizier a permis à Carson MacKinnon de diriger le disque derrière Rodrigue. Avec moins de deux minutes à faire au match, Dove-McFalls (6e) a marqué son deuxième but de la soirée en avantage numérique. Et à six secondes de la fin, Stewart (3e) a marqué dans une cage déserte.