Anthony Morrone vivra mercredi son cinquième départ dans l’uniforme des Remparts, lui qui a été obtenu de Victoriaville contre un choix de cinquième ronde en 2021, durant le camp d’entraînement.

Occasion en or pour les jeunes des Remparts

Cinq joueurs réguliers absents? Patrick Roy n’y voit que du positif. Une chance en or pour les jeunes joueurs de faire leurs preuves, une occasion pour le coach et dg d’évaluer son personnel d’ici la période de transactions de Noël.

Cela en espérant que le pincement au genou droit qui a empêché Matthew Grouchy de terminer la séance d’entraînement de mardi matin n’écarte pas l’attaquant de bientôt 19 ans du match contre le Drakkar de Baie-Comeau, mercredi soir, au Centre Vidéotron.

Car déjà privés pour cause de blessures de leur meilleur marqueur Louis-Filip Côté, de leur gardien numéro un Dereck Baribeau, d’un autre attaquant des deux premiers trios en Olivier Mathieu et du défenseur régulier Braeden Virtue, en plus du robuste ailier Mikaël Robidoux suspendu, les Remparts (6-6-1) s’attaquent à une séquence de quatre matchs corsés en huit jours contre de grosses équipes.

Baie-Comeau (9-3-1) est à Québec mercredi, puis ce sera un aller-retour contre Rimouski (7-6-1) avant d’accueillir la puissance de Rouyn-Noranda (11-2-0).

«On va embrasser ce défi-là, un match à la fois. On ne change rien : même attitude, même plan de match», résume celui qui se dit satisfait des performances des siens lors des trois rencontres en trois jours de la dernière fin de semaine malgré deux revers.

Morrone aux commandes

Avec Baribeau au rancart jusqu’au début décembre pour une fracture à la main qu’il s’est lui-même infligée par frustration dans une défaite de 6-2 justement contre Baie-Comeau, Roy fera confiance devant la cage à Anthony Morrone. Québec a 16 parties au calendrier d’ici la fin de novembre.

Le portier de 19 ans vivra mercredi son cinquième départ dans l’uniforme des Remparts, lui qui a été obtenu de Victoriaville contre un choix de cinquième ronde en 2021, durant le camp d’entraînement. Justement parce qu’on craignait que Baribeau soit blessé gravement à la... hanche, ce qui ne s’est pas avéré.

«Je l’avais vécu dans la LNH [comme entraîneur-chef de l’Avalanche] quand Semyon Varlamov s’est blessé, ça nous avait fait mal. Alors je ne voulais pas prendre de risque cette fois-ci», explique Roy.

«Patrick m’avait dit qu’il avait besoin de moi parce que Dereck se ferait peut-être opéré à la hanche, mais ça revient un peu au même», constate l’auteur d’une moyenne de 3,38 buts alloués et d’un taux d’arrêts de ,892 cette saison. Il sera secondé par Marc-Antoine Bérubé-Jalbert, rappelé du junior AAA.

«Anthony mérite une chance», insiste le patron, évoquant au passage que la LCH examine pour l’an prochain la possibilité d’avoir droit à un quatrième joueur de 20 ans si c’est un gardien.

«C’est une belle occasion de me faire valoir, mais j’ai de grands souliers à chausser», dit Morrone au sens propre comme au figuré à propos de Baribeau, qui mesure 6” 6.

Caron encore rappelé

Absent de l’entraînement pour cause scolaire, le joueur affilié Thomas Caron sera de retour avec les Remparts pour remplacer Côté sur le trio des Européens Philipp Kurashev et Aleksei Sergeev.

Roy donnera également davantage de temps de glace contre les meilleures lignes adverses à des joueurs plus verts comme les recrues Xavier Cormier et Gabriel Montreuil, ainsi que Jérémy Laframboise, auteur d’un très beau tir dans la lucarne mardi matin sur la patinoire du Pavillon de la jeunesse.

Le boss rappelle que sa troupe a réalisé 21 tirs dangereux sur 30 à Boisbriand, dans la défaite de samedi. «C’est une question de temps avant qu’on marque. On doit être un peu meilleurs autour du filet et à deux contre un», analyse-t-il.

+

L’AMI FOOTE PREND LA BARRE DES ROCKETS

Quand Patrick Roy a pris connaissance de la forte possibilité qu’Adam Foote soit nommé entraîneur-chef des Rockets de Kelowna, en se levant mardi matin, il a envoyé un message texte à son ancien coéquipier de l’Avalanche avec qui il a joué huit ans et gagné deux Coupes Stanley. «Il était 3 ou 4h du matin dans l’Ouest, alors je n’ai pas eu de réponse. Je vais savoir en retournant dans mon bureau si j’ai encore le bon numéro de téléphone!» a lancé Roy, après l’entraînement de son club junior. Roy parle de Foote comme d’«une bonne tête de hockey» dotée d’«une bonne analyse». Les Rockets ont plus tard confirmé le remplacement de Jason Smith par Foote, qui dirigera son fils Nolan et tentera de corriger le tir après un début de saison difficile de 4-10. Il avait d’ailleurs son baptême derrière le banc dès mardi soir avec la visite des Broncos de Swift Current (1-11). Le tournoi de la Coupe Memorial de 2020 sera présenté à Kelowna.

+

SAMY PARÉ ÉCHANGÉ À VICTORIAVILLE

Auteur du but victorieux en prolongation pour permettre dimanche aux Chevaliers de Lévis d’égaler le meilleur début de saison midget AAA de l’histoire avec 16 victoires, Samy Paré disputera mercredi son premier match junior. Pas que Baie-Comeau fera appel à ses services au Centre Vidéotron contre les Remparts. Le Drakkar a plutôt échangé le petit attaquant qui aura 17 ans en décembre aux Tigres de Victoriaville, mardi, en retour d’un choix de huitième ronde au prochain repêchage. Auteur de 28 points et d’un différentiel de + 18 en 16 matchs midget cette saison, Paré affrontera les Olympiques, à Gatineau. Il ne devrait toutefois pas rester avec les Tigres à long terme et devrait donc être à l’Aquaréna de Charny vendredi soir pour aider Lévis à battre le record.