Mathieu Betts aura une chance de faire valoir ses habilités auprès des recruteurs de la NFL au Collegiate Bowl, un évènement qui aura lieu lors du Rose Bowl, le 19 janvier.

Objectif NFL pour Betts

Une porte s’ouvre vers la NFL pour le joueur de ligne défensive du Rouge et Or de l’Université Laval, Mathieu Betts. Le numéro 9 a accepté une invitation pour le Collegiate Bowl, un événement qui aura lieu au Rose Bowl de Pasadena le 19 janvier et qui s’adresse aux joueurs admissibles au repêchage du circuit Goodell.

La direction du Collegiate Bowl, un événement organisé par l’Association des joueurs de la NFL, a annoncé la nouvelle dimanche.

L’Association profite de l’occasion pour se présenter à ses futurs membres et pour leur donner les rudiments du côté «affaires» d’une carrière dans la grande ligue. Des joueurs actuels et d’anciens footballeurs de la NFL participent aussi à l’événement chaque année afin de partager leur expérience avec les futures recrues.

Betts n’avait pas abordé le sujet après la finale de la Coupe Vanier, affirmant cependant qu’il était heureux de terminer sa carrière universitaire sur une bonne note.

«Quand je suis arrivé ici, je ne connaissais ni Québec ni l’Université Laval. C’est une organisation très classe», a-t-il déclaré, ajoutant qu’il n’écartait pas du revers de la main un retour pour une cinquième année universitaire.

«Je ne suis pas devin. On verra si je joue pour une autre équipe, mais sinon, ça ne peut jamais être une mauvaise décision de revenir jouer à Québec.»
Beaucoup de vétérans du Rouge et Or commençaient à penser à leur avenir après la conquête de la Coupe Vanier qui accaparait leur esprit depuis des mois.

Chênevert reviendra

Le demi de coin Émile Chênevert, élu au sein de la seconde équipe d’étoiles au Canada et étudiant en médecine, a finalement décidé de revenir pour une quatrième saison avec le Rouge et Or.

«Ma décision était déjà prise, mais je ne l’avais pas encore annoncée publiquement. Je voulais continuer avec cette «gang» de gars le plus longtemps possible», a-t-il affirmé après la victoire.

«L’aide du directeur de l’externat a été importante. Le Dr Lamarre est lui aussi un ancien joueur de football et on s’est parlé. Je pense qu’entre joueurs de football, on est capables de s’aider», a-t-il résumé à propos de la conciliation médecine-football.

D’autres vétérans tenteront plutôt de faire le saut dans la Ligue canadienne de football, mais ont encore de la difficulté à quitter leur «famille». C’est le cas du demi défensif Kevin McGee, qui est âgé de 25 ans et n’est donc plus admissible au football universitaire.

«Après cette Coupe Vanier, c’est sûr que je vais partir de l’Université Laval en paix. Je vais m’essayer dans la CFL, mais j’aimerais aussi rester dans l’entourage du Rouge et Or. Je vais m’entraîner avec les gars tout l’hiver. On est tous des chums, des frères», a-t-il résumé.

Quant au receveur de passes Étienne Moisan, qui avait été repêché par les Alouettes de Montréal, il tentera de nouveau sa chance au camp des Oiseaux. «Je vais m’entraîner fort pour le camp des Alouettes. L’an passé, j’étais blessé et j’ai juste assisté aux réunions. J’aimerais faire un camp d’entraînement en santé cette année.»

Même son de cloche du côté du porteur de ballon Christopher Amoah, qui ne sera plus admissible au football universitaire l’an prochain. «Je vais célébrer ce soir et peut-être toute la semaine, mais oui, j’espère continuer de jouer au football. On verra où ça me mènera l’an prochain», a-t-il conclu.

***

Le quart-arrière Hugo Richard a terminé sa carrière de joueur de football universitaire. Son nouveau défi consistera à terminer son baccalauréat en génie mécanique à l’automne.

«IL Y AURA UNE LUTTE POUR LE POSTE DE QUART-ARRIÈRE»

La fin du cheminement universitaire d’Hugo Richard laisse un trou béant au poste de quart-arrière du Rouge et Or de l’Université Laval. Lui-même un ancien quart vedette, l’entraîneur des quarts-arrière et responsable des unités spéciales Mathieu Bertrand estime qu’il y aura une lutte pour le poste de pivot.

Cette année, Samuel Chénard a pris la relève de Richard à la fin de certains matchs à sens unique, mais le poste ne lui serait pas automatiquement attribué suite au départ de du numéro 4.

«Il y aura une lutte pour le poste de quart-arrière. C’est certain que Samuel est là, il arrive à sa cinquième année et il connaît bien nos systèmes de jeu. Bien sûr qu’il sera considéré. Mais nous avons aussi David Pelletier au poste de quart-arrière», a déclaré Bertrand après la victoire du Rouge et Or en finale de la Coupe Vanier.

Pelletier, qui n’a été en uniforme que durant un seul match cette année, a remporté le Bol d’Or collégial en première division avec le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy en 2016. Il avait alors fini au deuxième rang provincial avec 2 415 verges par la passe.

«On l’a vu cette année en finale à quel point la maturité à la position de quart est importante: les Mustangs avaient un quart de quatrième année et nous, un quart de cinquième année», reprend Mathieu Bertrand.

Recrutement

Il n’a pas caché non plus que le Rouge et Or cherchait à recruter des quarts-arrière. «Je ne vous donnerai pas de nom, mais on sait qui on veut recruter dans le futur. Est-ce qu’on aura un quart-arrière aussi performant, aussi vite que Hugo? C’est sûr que non», a-t-il cependant admis.

L’entraîneur-chef Glen Constantin a concédé lui aussi que le départ de vétérans dominants comme Hugo Richard et le joueur de ligne défensive Mathieu Betts serait difficile à combler.

«On en est conscient, mais c’est en recrutant qu’on peut remplacer des gars comme ça. Chez nous, c’est un travail de longue haleine qui est débuté depuis longtemps», a affirmé Constantin.

Richard, lui, s’affairera à compléter son baccalauréat en génie mécanique cet automne. «Ça va être un long mois, mais c’est ça la priorité. Ensuite, tu peux partir du Rouge et Or, mais tu ne quittes jamais. Le Rouge et Or, c’est une famille qui est unie et il faut que ce soit comme ça chaque année», conclut celui qui a été élu joueur par excellence de la finale de la Coupe Vanier.