Eduardo Nunez a claqué un circuit de trois points fort important en septième manche.

Nunez frappe un circuit important et les Red Sox battent les Dodgers 8-4

BOSTON — Andrew Benintendi a placé quatre balles en lieu sûr, Eduardo Nunez a claqué un important circuit de trois points en septième manche et les Red Sox de Boston ont défait les Dodgers de Los Angeles 8-4, mardi soir, lors du premier affrontement de la Série mondiale.

Alors que les Red Sox s’accrochaient à une mince avance de 5-4 en septième manche, Nunez a catapulté l’offrande d’Alex Wood par-dessus le monstre vert pour permettre à son équipe de respirer un peu mieux. Benintendi et J.D. Martinez l’ont précédé au marbre.

Le deuxième duel aura lieu mercredi soir, au Fenway Park. David Price sera au monticule pour les Red Sox et il se mesurera à Hyun-Jin Ryu.

Benintendi, qui s’était signalé en défensive lors de la série de championnat de l’Américaine, contre les Astros de Houston, a laissé parler son bâton. Il a réussi quatre coups sûrs dans un même match pour une deuxième fois cette saison et il a produit un point.

On aurait pu s’attendre à un duel plus défensif, alors que l’as des Red Sox, Chris Sale, affrontait celui des Dodgers, Clayton Kershaw, mais les deux attaques ont eu d’autres plans en tête.

Les Red Sox ont donné le ton dès la manche initiale, après que Sale eut malmené le haut de la formation des Dodgers. Mookie Betts a cogné un simple et il a volé le deuxième but. Benintendi, le frappeur suivant, l’a tout de suite poussé à la plaque avant de lui-même croiser le marbre à la suite d’un simple de Martinez.

Les visiteurs ont répliqué dès la manche suivante. Faisant face à un compte complet, Matt Kemp a expédié une balle rapide de Sale dans les gradins du monstre vert pour réduire l’avance des Red Sox à 2-1.

La troupe de Boston a menacé en fin de deuxième manche, mais Kershaw a eu l’aide de sa défensive pour mettre fin à la menace. Alors qu’il y avait des coureurs aux premier et troisième coussins après un retrait, Jackie Bradley fils, le joueur le plus utile de la série de championnat de l’Américaine, s’est compromis dans un double jeu bien amorcé par Manny Machado.

Comme ils l’avaient fait plus tôt dans la partie, les Dodgers ont ajouté un point à leur total. Après un retrait, Justin Turner, David Freese et Machado ont tous les trois obtenu un simple, dont le dernier a créé l’égalité.

Martinez a toutefois refait des siennes en troisième manche. Le frappeur désigné des Red Sox a claqué une balle loin au champ centre. Steve Pearce a pris ses jambes à son cou et il est venu marquer pour redonner une priorité d’un point aux siens.

Après avoir vu Machado créer l’égalité 3-3 grâce à un roulant en début de cinquième manche, les Red Sox ont rempli les sentiers aux dépens de Clayton Kershaw et Ryan Madson. Xander Bogaerts a produit un point en évitant une balle à double jeu et Rafael Devers a donné les devants 5-3 à son équipe grâce à un simple que le joueur de deuxième but des Dodgers Brian Dozier n’a pu capter.

Selon STATS, Devers est devenu le premier joueur de l’histoire des Majeures à produire au moins un point dans chacun de ses huit premiers départs en carrière en séries.

Bénéficiant d’une confortable avance de 8-4, le stoppeur des Red Sox Craig Kimbrel a mis fin au match en retirant les trois derniers frappeurs dans l’ordre.

Sale a été d’office pendant quatre manches et il a concédé trois points, cinq coups sûrs et deux buts sur balles. En relève, Matt Barnes a hérité de la victoire pour son travail en cinquième.

Kershaw a lui aussi œuvré pendant quatre manches, allouant cinq points, sept coups sûrs et trois buts sur balles. Il a encaissé la défaite.

Le gérant des Dodgers applaudi

Avant la rencontre, lors de la présentation des joueurs, le gérant des Dodgers, Dave Roberts, a reçu des applaudissements nourris de la part des partisans des Red Sox.

Roberts a réalisé un vol de but clé lors du quatrième match de la série de championnat de l’Américaine en 2004, contre les Yankees de New York. Son larcin a amorcé une remontée des Red Sox, qui ont effacé un retard de 0-3 dans la série avant de balayer les Cardinals de St. Louis en Série mondiale. Il s’agissait du premier titre du Baseball majeur de l’équipe en 86 ans.