L’ouverture locale du Dynamo était disputée contre le FC Lanaudière dans le Stade Chauveau de Québec, samedi. À gauche : Souleymane Fofana

Nulle à deux faces pour le Dynamo

Au soccer, quand tu perds 2-0 après 27 minutes de jeu, arracher une nulle de 3-3 relève en principe de la victoire morale. C’est ce que le Dynamo masculin de Québec a fait, samedi après-midi, pour obtenir son premier point de la saison au classement de la PLSQ.

Alors, monsieur l’entraîneur, ça va bien? «Moi? Non. Toi?» a laissé tomber Edmond Foyé, sans perdre sa politesse habituelle, après l’ouverture locale disputée contre le FC Lanaudière dans le Stade Chauveau de Québec.

«Mais on a déjà un meilleur début de saison que l’an dernier!» a ensuite lancé le sélectionneur, en référence à la première campagne de l’équipe où le premier point de classement et même le premier but avaient dû attendre jusqu’au cinquième match.

Après un revers de 1-0 la semaine dernière à Blainville, ce retard hâtif de 2-0 contre Lanaudière, une formation moins forte sur papier, n’augurait rien de bon. Mais après s’être fait prendre dès la 7e et la 27e minutes, les gars du Dynamo ont inscrit trois buts sans riposte grâce à des réussites de Bastien Aussems (33e, penalty), de Franck-Gérard Sany Kong Ovambe (58e) et de Florian Mathieu (71e). Lanaudière a toutefois ramené tout le monde à la case départ pour la nulle (80e).

«Manque d'expérience»

Et c’est là que Foyé ne marche plus. Parce qu’avec l’avance et moins de 20 minutes à jouer, pas de raison de laisser filer la victoire. «Avec de l’expérience, tu les gagnes, ces matchs-là, tranche-t-il. En fait, les quatre buts qu’on a accordés jusqu’ici cette année sont liés à un manque d’expérience. On sait que notre jeunesse va nous coûter des buts comme on a pris aujourd’hui, alors faudra en marquer plus», indique celui qui a confiance en son attaque, ajoutant que même en arrière par deux, «on savait qu’on pouvait revenir».

Une offensive qui compte dans ses rangs le nouveau venu Florian Mathieu, tout juste débarqué de Marseille il y a trois semaines avec femme et enfant. Vers qui il a d’ailleurs fait voler quelques bisous soufflés jusqu’aux estrades après avoir marqué son but.

L’attaquant français de 27 ans affirme qu’avec «une équipe bien soudée comme on a, parce que les gars ne veulent pas revivre le même genre d’épisode que l’an dernier», le retard de 2-0 n’avait rien d’insurmontable.

«On n’avait pas bien respecté les consignes du coach. Mais à la mi-temps, on s’est fait remonter les bretelles et ç’a mieux été après. Il ne faut jamais lâcher. Par contre, surtout dans les 15 dernières minutes, il ne faut jamais laisser traîner de ballon dans la surface comme ça», a regretté Mathieu, quant au dernier but des visiteurs.

La recrue en Première ligue de soccer du Québec (PLSQ) n’a rien contre l’idée de jouer à l’intérieur, bien qu’il s’agisse du seul match que le Dynamo disputera en dedans dans sa saison. «J’ai trouvé ça bien, parce que je suis plutôt frileux. À Marseille, il fait chaud! Alors qu’à Blainville, la semaine passée, dehors, c’était horrible pour moi», a conclu le numéro 19.

Les hommes sont à Longueuil, samedi prochain, tandis que les femmes amorcent leur calendrier régulier à Saint-Jean-sur-Richelieu. Prochain rendez-vous local le 19 mai, à la Polyvalente de L’Ancienne-Lorette.