Cette victoire de Novak Djokovic lui permet de se retrouver au premier rang mondial pour la première fois depuis septembre 2013, devant Rafael Nadal.

Novak Djokovic remporte le tournoi de Wimbledon

Novak Djokovic a remporté la finale masculine du tournoi de Wimbledon 6-7 (7), 6-4, 7-6 (4), 5-7 et 6-4 contre Roger Federer, dimanche, lui permettant du même coup de se retrouver au premier rang mondial pour la première fois depuis septembre 2013.
Il s'agissait du septième titre majeur en carrière de Djokovic, et il a mis un terme à sa série de trois défaites en finale d'un tournoi du Grand Chelem - et de cinq à ses six dernières. Le Serbe a du même coup empêché Federer d'écrire une page d'histoire, puisque le Suisse tentait de remporter un huitième titre en carrière sur la pelouse du All England Club.
Djokovic s'était hissé au sommet du classement de l'ATP pour la première fois après avoir remporté son seul titre à Wimbledon, en 2011, même s'il était déjà assuré de l'obtenir avant de battre Rafael Nadal en finale.
Au dernier set, Djokovic a brisé son adversaire après qu'il eut commis quatre erreurs pour sceller l'issue de la rencontre.
Le Serbe a disposé d'une balle de match à 5-4 au quatrième set, mais Federer l'a préservée en décochant un as - un de ses 29 pendant le match. Le Suisse a remporté les cinq derniers jeux du quatrième set pour l'emporter 7-5 et provoquer la tenue d'une manche ultime.
«J'espérais que Roger rate sa première balle, mais ça ne s'est pas produit, a commenté Djokovic. Ça se produit rarement. C'est la raison pour laquelle il a gagné 17 titres du Grand Chelem et qu'il connaît une carrière aussi époustouflante, parce que lors des moments cruciaux, il monte son niveau de jeu d'un cran et offre le meilleur de lui-même.»
Djokovic a indiqué qu'il avait éprouvé de la difficulté à demeurer concentré pendant le dernier set.
«Bien sûr, après avoir laissé filer le quatrième set, ça n'a pas été facile de retrouver mes esprits et ma contenance, de façon à trouver l'énergie nécessaire pour remporter le cinquième set, a admis Djokovic. J'ignore comment j'y suis parvenu.»
Federer a qualifié ce duel «d'incroyable».
«Chaque fois que tu affrontes Novak, tu sais ce sera sera très difficile, a dit Federer, qui a versé une larme après la défaite. Parfois c'est difficile physiquement, parce que nous prônons un style de jeu très athlétique. Je doit le féliciter pour sa victoire aujourd'hui (dimanche).»
Boris Becker, triple champion de Wimbledon et entraîneur de Djokovic, a salué l'effort déployé par les deux joueurs.
«Roger a été incroyable aujourd'hui, a dit Becker. Il n'avait pas joué de cette façon depuis des années, et ç'aurait pu aller d'un côté comme de l'autre au cinquième set. Novak a puisé dans ses réserves et a trouvé une autre façon (de l'emporter). Il a tellement de détermination, il essaie toujours de trouver une solution, sans jamais baisser les bras.»
Federer avait gagné le premier set 7-6 (7), mais Djokovic avait pris les devants en s'adjugeant les deux suivants 6-4 et 7-6 (4).
Le septuple champion de Wimbledon tirait de l'arrière 5-2 au quatrième set, qui a été le théâtre de cinq bris de service.
Djokovic croyait qu'il disposait d'une balle de match à 30-40 au 10e jeu du quatrième set, mais Federer a contesté la décision de l'arbitre, qui croyait que la balle n'avait pas touché la ligne. La décision a été renversée, et le Suisse a pu conserver son service et relancer le débat.
Il n'y avait eu qu'un seul bris au cours des trois premiers sets - gracieuseté de Djokovic, au deuxième.
Les deux tennismen ont été dominants au service, et ils n'ont commis que de rares fautes directes dans un match de grande qualité.
Le Serbe s'est retrouvé au sol lors du premier jeu du deuxième set et a demandé l'intervention d'un thérapeute immédiatement après avoir brisé le service de Federer pour prendre les devants 2-1. Le thérapeute a surtout travaillé sur la cheville gauche du «Djoker».
C'était à ce moment-là la deuxième fois du tournoi que le Suisse était victime d'un bris de service - l'autre s'étant produit en quarts de finale contre son compatriote Stanislas Wawrinka, et il avait éventuellement perdu sa seule manche du tournoi avant d'accéder à la finale.
En première manche, Federer menait 3-0 au bris d'égalité, mais il a commis trois fautes directes du revers pour permettre à Djokovic de combler le déficit. Un as et un service gagnant ont ensuite mis la table pour la balle de manche, lorsque le Serbe a expédié un revers directement dans le filet.
La très haute qualité du jeu au premier set s'est traduite par une panoplie d'enchaînements service-volée de Federer et une série de coups coupés de chacun des joueurs pendant un long échange au neuvième jeu.
Djokovic s'est révélé dominant au service tôt dans le match, ne perdant que deux points lors de ses quatre premiers jeux au service - l'un d'entre eux se produisant à la suite d'une double-faute.
C'était la deuxième fois seulement que les deux hommes s'affrontaient en finale d'un tournoi du Grand Chelem. Federer l'avait emporté en trois sets aux Internationaux des États-Unis en 2007.
Le prince William, sa femme Kate, David Beckham ainsi que les acteurs Bradley Cooper, Samuel L. Jackson et Chris Hemsworth ont assisté à la finale masculine dans la loge royale.
En fin de journée dimanche, le Serbe Nenad Zimonjic et la championne des Internationaux des États-Unis en 2011, l'Australienne Samantha Stosur, ont battu le Bélarusse Max Mirnyi et la Taïwanaise Chan Hao-ching  6-4, 6-2 pour décrocher le titre du double mixte à Wimbledon.