Si le conseil d'administration de la ligue vote en faveur d'une nouvelle formule, ça ne veut pas dire que ce sera permanent, a mentionné Randy Ambrosie.

Nouvelle formule proposée pour les éliminatoires de la LCF

TORONTO — Randy Ambrosie a commencé à proposer aux amateurs de la LCF une nouvelle formule pour les matches éliminatoires.

Samedi, le commissaire du circuit a entamé sa traversée annuelle du pays à Ottawa en proposant que les clubs de première place, dans l'Est et l'Ouest, aient un laissez-passer au premier tour.

Le reste du top 6, peu importe la section, obtiendraient les quatre places restantes - les équipes de troisième et quatrième rangs accueillant les deux dernières en demi-finales, un samedi.

Le lendemain, la meilleure formation en saison régulière choisirait quels vainqueurs du premier tour elle veut affronter (en finale de l'Est ou de l'Ouest).

«C'est très intéressant avec cet élément d'intrigue, a dit Ambrosie au téléphone mardi, avant d'aller rencontrer des amateurs montréalais. Comme les six meilleures équipes ont une chance de participer aux éliminatoires, nous pensons que ça pourrait garder plus d'équipes dans la course plus longtemps.

«Évidemment, être cinquième serait mieux que sixième, être quatrième serait mieux que cinquième. Nous pensons que ça peut créer plus d'engouement à un point plus tardif de la saison.»

Ambrosie a dit que l'idée vient de Wade Miller, le chef de la direction des Blue Bombers, et qu'elle bénéficie du soutien du comité d'innovation de la ligue. Ce comité comprend des représentants de l'Association des joueurs de la LCF.

La proposition devrait être présentée au conseil d'administration de la ligue le 17 mars.

«D'ici là, j'aurai sillonné le pays et j'aurai eu la chance de partager les échos des partisans, a déclaré Ambrosie. Ensuite, nous allons faire une présentation aux gouverneurs.

«Je pense qu'une décision viendra en mars quant à savoir si nous allons de l'avant et si oui, en 2020 ou en 2021? Nous voulons voir ce qu'en pensent les amateurs. Nous voulons leur donner un rôle à jouer pour façonner l'avenir de la ligue.»

La formule actuelle divise les partisans - surtout dans l'Ouest, où ils en ont soupé de voir des équipes de l'Est aux fiches inférieures se rendre en éliminatoires.

En 1996, la LCF a institué la règle où un club se qualifie en lien au classement général : une équipe de quatrième place d'une section, si elle a plus de points que l'équipe de troisième place de l'autre section, va «changer» de groupe pour être classée troisième, au terme de la saison régulière.

Ces équipes sont toujours venues de l'Ouest. Elles ont un rendement de 5-7 en demi-finale de l'Est, mais de 0-5 lors du match suivant.

Même si le conseil d'administration de la ligue vote en faveur d'une nouvelle formule, ça ne veut pas dire que ce sera permanent, a mentionné Ambrosie.

«Nous pouvons l'établir pour deux saisons et voir ce qui en sort, a t-il confié. Nous pouvons toujours retourner en arrière. Mais en en parlant d'avance, ça permet de mettre à l'essai des idées nouvelles.»