As de l'équipe nationale cubaine, Lazaro Blanco portera les couleurs des Capitales cet été.

Nouveaux bras et nouveau terrain pour les Capitales

Abonnés aux grands honneurs de 2009 à 2013, les Capitales cherchent à retrouver leur place au sommet. Depuis, ils reconstruisent... autant leur alignement que leur terrain!
En raison de l'installation d'une surface synthétique au Stade Canac, la formation québécoise dispute ses 13 premiers matchs à l'extérieur afin de permettre aux ouvriers de compléter les travaux. Le gérant Patrick Scalabrini, lui, a travaillé tout l'hiver pour revamper son personnel de lanceurs puisque le partant numéro 1 Karl Gélinas est le seul bras à revenir de l'édition 2016, bien qu'il soit venu près de jouer au Mexique au lieu de Québec. Personne d'autre que lui n'a de l'expérience de la Ligue Can-Am.
«Sur papier, on est ravi de plusieurs acquisitions, mais on a hâte de les voir à l'oeuvre. Il n'y a jamais rien de certain à 100 %, mais je pense qu'on a bien fait nos devoirs», disait celui qui se réjouissait notamment de l'arrivée dans la rotation du droitier cubain Lazaro Blanco, du gaucher américain Brett Lee ainsi que du releveur Frank Batista, surnommé «El Cometa».
Scalabrini a cru un temps qu'il perdrait plusieurs joueurs de position, mais l'hécatombe n'a pas eu lieu. Aux retours de Yurisbel Gracial, Marcus Knetch, Jordan Lennerton, Kalian Sams et Maxx Tissenbaum, on ajoute de la profondeur en Taylor Oldham (3B) et James McOwen (voltigeur). «Ça ne devrait pas être plaisant de nous affronter, on devrait avoir un bon mélange de puissance et de vitesse. On devrait produire des points», dit celui qui a soif de conquérir un championnat à nouveau.
***
Capitales de Québec
Gérant : Patrick Scalabrini (8e saison)
Dossier en 2016 : 55-44 (3e rang)
Séries 2016 : défaite en demi-finale
Joueur incontournable : seul joueur de la Ligue à disputer les 100 matchs de la saison 2016, Jordan Lennerton est un véritable gant doré au premier but.
As de la rotation : Karl Gélinas, fiche de 7-7 (3,68)
Plus gros ajouts : le partant Lazaro Blanco était le meilleur lanceur de l'équipe nationale cubaine et le vétéran releveur Frank «El Cometa» Batista.
Ils leur manqueront  : l'arrêt-court Jonathan Malo pour son leadership et la qualité de sa défensive et le releveur gaucher Jordan Mills pour sa fiabilité.