Le Stade olympique, à Montréal, le 10 novembre 2017

Nouveau toit fixe et souple pour le Stade olympique en 2023

QUÉBEC — La saga du toit du Stade olympique de Montréal devrait prendre fin avec le début imminent de travaux visant l’installation d’un toit tout neuf au coût prévu d’entre 200 et 250 millions $, selon le gouvernement du Québec.

La décision a été annoncée jeudi par la ministre du Tourisme, Julie Boulet, responsable des installations olympiques, et confirmée le lendemain matin par Parc olympique.

Par voie de communiqué, la direction du Parc olympique a précisé vendredi que l’option d’une toiture textile, fixe et souple sera privilégiée. La possibilité de pouvoir démonter une ou des sections du futur toit pour accueillir des événements nécessitant un stade à ciel ouvert sera aussi analysée, précise le pdg du Parc olympique, Michel Labrecque.

« On ne parle pas d’un toit rétractable comme celui qu’on avait et qui prenait 20 minutes à s’ouvrir, explique-t-il en entrevue. On parle d’un toit qui pourrait être démonté sur quelques semaines pour un événement exceptionnel (...) ».

M. Labrecque s’empresse toutefois d’ajouter que « si le risque est trop grand » ou si les coûts pour installer un toit démontable sont trop élevés, « on ne le fera pas ».

Le gouvernement a affirmé que l’appel de propositions sera lancé en 2018 et que le projet de remplacement du toit devrait être réalisé entre 2020 et 2023.

La RIO ajoute que les prochains mois permettront de préciser certaines études techniques, de préparer le devis de performance et l’appel de qualification auprès des firmes ou des consortiums les plus à même, au niveau national et international, de réaliser cette toiture textile, fixe et souple.

M. Labrecque mentionne que les coûts prévus de 200 à 250 millions $ ne sont qu’une estimation et qu’un montant plus précis sera établi à la suite de l’appel d’offres. « Mais compte tenu de la valeur du parc olympique qui est de 3,5 à 4 milliards $ (...), ce n’est pas tant que ça », laisse-t-il tomber.

Il estime que par cette décision d’investir dans un nouveau toit, le gouvernement reconnaît que le site constitue un pôle incontournable de Montréal, tant sur le plan social et événementiel qu’économique.

Le Stade olympique a été conçu par l’architecte français Roger Taillibert pour la présentation des Jeux olympiques d’été de 1976. La RIO affirme que depuis son inauguration, il a accueilli plus de 100 millions de visiteurs.