Petter Northug a pris sa retraite du sport en 2018.
Petter Northug a pris sa retraite du sport en 2018.

Northug a admis posséder de la cocaïne et conduit avec des facultés affaiblies

Associated Press
OSLO - Le double champion olympique de ski de fond Petter Northug a admis posséder de la cocaïne, avoir fait un excès de vitesse et de conduite avec des facultés affaiblies.

Le célèbre Norvégien, qui a remporté deux médailles d'or aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010 et 13 fois champion du monde, a pris sa retraite du sport en 2018.

«J'ai commis une grosse erreur, a écrit Northug, âgé de 34 ans, sur Facebook. Je conduisais beaucoup trop vite et j'ai également été emmenée aux urgences pour une prise de sang. De plus, la police a trouvé une petite quantité de drogue chez moi. Il s'agit de cocaïne.»

Après avoir été arrêté pour excès de vitesse, la police a fouillé son domicile et a trouvé la cocaïne.

Lundi, le procureur Silje Haugerstuen Bergsholm a déclaré à l'agence de presse norvégienne NTB que Northug faisait face à des accusations préliminaires pour excès de vitesse pour conduite à 168 km/h dans une zone de 110 km/h, conduite sous l'influence d'une substance et possession de stupéfiants.


« J'ai commis une grosse erreur. Je conduisais beaucoup trop vite et j'ai également été emmenée aux urgences pour une prise de sang. De plus, la police a trouvé une petite quantité de drogue chez moi. Il s'agit de cocaïne »
Petter Northug

Les accusations préliminaires sont une étape avant les accusations formelles. Aucune date pour un procès n'a encore été fixée.

«Je suis désespéré et j'ai peur de ce que l'avenir me réservera, et je suis incroyablement désolé pour tous ceux que j'ai déçus, encore une fois. Je sais que ce sera maintenant une affaire pénale. Ensuite, je prendrai la responsabilité de ce que j'ai fait», a écrit Northug vendredi, au lendemain des infractions.

En 2014, Northug a eu un accident au volant de sa voiture en Norvège alors qu'il conduisait sous l'influence de l'alcool. Il a fui les lieux et s'est excusé plus tard pour l'accident au cours duquel un passager de sexe masculin s'est fracturé la clavicule.