L'ex-premier ministre canadien Brian Mulroney

Nordiques: Québec pas à l'horaire de Mulroney... pour l'instant

La visite de Brian Mulroney à Québec attendra encore quelques semaines, semble-t-il.
Depuis que l'implication de Brian Mulroney dans les négociations entourant le retour des Nordiques à Québec a été rendue publique, dimanche, son bureau au cabinet d'avocats montréalais Norton Rose Fulbright a été inondé d'appels de journalistes. Encore mercredi, on nous a indiqué que M. Mulroney n'accorderait pas d'entrevue sur le dossier.
«Son horaire est très chargé», nous a répondu son adjointe. Quant à une visite dans les prochains jours à Québec, cela n'est pas prévu dans son emploi du temps, dit-elle.
De plus, M. Mulroney quittera sous peu le pays et sera absent pour quelques semaines, a-t-on appris.
Alors à moins d'un changement de dernière minute dans l'horaire de l'ancien premier ministre, il ne devrait pas se présenter dans la capitale avant quelques semaines. Mardi, le maire Régis Labeaume avait parlé d'une visite «prochainement».
De plus, Le Soleil a appris d'une source proche du dossier que Brian Mulroney a fait au moins un voyage à New York pour discuter en personne avec le commissaire Gary Bettman du projet de Québecor d'acquérir une équipe de la Ligue nationale de hockey. À cette occasion, il était accompagné d'autres dirigeants de Québecor, mais c'est lui qui a mené la rencontre, nous indique notre source.
Lundi, le maire Labeaume avait révélé que l'ancien premier ministre est impliqué dans les négociations «depuis le tout début» et qu'il est en contact constant avec Gary Bettman. «Ils se parlent directement depuis très longtemps et sans intermédiaire.» Stéphanie Martin