Nordiques: Péladeau a (encore) la foi

Malgré les difficultés énoncées par Brian Mulroney, le chef péquiste Pierre Karl Péladeau croit que les Nordiques reviendront à Québec «un jour ou l'autre».
«Je pense que j'ai mis en place tous les éléments pour atteindre cet objectif [...] lorsque j'étais à la direction de Québecor, et que tous ces éléments-là seront couronnés de succès un jour ou l'autre», a déclaré M. Péladeau mardi matin. 
Ancien premier ministre canadien et président du conseil d'administration de Québecor, M. Mulroney a affirmé, lundi, que la valeur actuelle du dollar canadien représente un «défi extraordinaire» pour l'achat d'une franchise de la LNH. «Est-ce que ce sera pour demain matin? Je pense que non», a dit M. Mulroney au FM93. Il estime néanmoins que Québec est «haut placé sur la liste de candidatures importantes à retenir pour l'avenir».
<p>Le président du conseil d'administration de Québecor, Brian Mulroney (à droite), dit être en contact régulier avec le commissaire de la LNH, Gary Bettman.</p>
M. Péladeau a souligné avoir une «très grande confiance» dans le président du c.a. de l'entreprise dont il est actionnaire majoritaire. «C'est un homme de grand talent et je suis convaincu qu'il va continuer à travailler», a dit le chef péquiste. 
Il demeure par ailleurs convaincu que l'investissement de 200 millions $ du gouvernement du Québec dans la construction d'un nouvel amphithéâtre était justifié. «Il n'y avait pas juste ça [les Nordiques], a dit M. Péladeau. Il y avait surtout le fait que le Colisée était désuet et que notre capitale nationale a besoin d'une infrastructure de qualité. Elle s'est réalisée et je pense que c'est une très bonne chose pour notre capitale nationale.»