Jean-Claude Tremblay est dans le top 5 de l’ancien journaliste du <em>Soleil</em> Maurice Dumas.
Jean-Claude Tremblay est dans le top 5 de l’ancien journaliste du <em>Soleil</em> Maurice Dumas.

Nordiques: la liste de Maurice

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Maurice Dumas
Collaboration spéciale
Maintenant à la retraite, Maurice Dumas a vécu l’histoire des Nordiques de Québec de l’intérieur, d’abord comme journaliste affecté à leur couverture, ensuite à titre de chroniqueur et de directeur des pages sportives du Soleil. Toujours passionné par le monde de l’information et des sports, il a plongé dans ses souvenirs pour dresser sa liste des meilleurs joueurs de l’histoire du club ayant fait vibrer les amateurs jusqu’à leur départ, il y a 25 ans, en 1995. 

Ceux qui désirent lui livrer leurs commentaires ou partager leur propre liste avec lui peuvent le faire à maurice.dumas77@gmail.com. Bonne lecture et Le Soleil remercie son fidèle collègue pour sa généreuse participation.

1 – Peter Stastny

La plus haute marche du podium lui revient d’emblée. Un vrai de vrai bourré de talent comme il s’en fait rarement!

2 – Joe Sakic

Pas loin derrière Peter. Il a traversé les années les plus sombres des Nordiques pour se hisser parmi les plus grands de la Ligue nationale.

3 – Michel Goulet

Un marqueur prolifique également très soucieux de sa défensive. Le genre de joueur recherché par tout entraîneur.

4 – Dale Hunter

L’âme des Nordiques et l’homme des grandes occasions. Un cœur de lion jamais remplacé après son départ.

5 – Jean-Claude Tremblay

Le magicien et le numéro un de la ligne bleue. Il faisait ce qu’il voulait avec la rondelle.

6 – Réal Cloutier

Pas toujours apprécié par ses dirigeants. Une entrée remarquée dans la LNH après des années de gloire dans l’AMH.

7 – Marc Tardif

Un autre parfois jugé sévèrement. Son arrivée à Québec a redressé la barque pour ensuite la mener à la LNH.

8 – Daniel Bouchard

L’ajout qui a propulsé les Nordiques parmi les puissances de la LNH. N’hésitait pas à afficher ses convictions.

9 – Mats Sundin

Il s’est affirmé très jeune en Amérique du Nord. Aurait pu se passer de l’engueulade de Pierre Pagé.

10 – Anton Stastny

Il était plus que le petit frère de Peter avec huit saisons d’affilée de plus de 25 buts, dont quatre de plus de 30 buts.

11 – Peter Forsberg

Aurait été dans mon top 5 s’il avait joué plus qu’une demi-saison à Québec. Meilleur qu’Eric Lindros!

12 – Mario Marois

Un défenseur sans peur et sans reproche. Il ne lésinait pas sur les moyens à prendre pour faire gagner son équipe.

13 – Owen Nolan

Un autre jeune qui a appris à la dure. Un ailier de puissance capable de s’inscrire à la feuille de pointage.

14 – Wilfrid Paiement

Il a comblé une grave lacune chez les Nordiques. Pouvait exceller en attaque et résister aux plus coriaces.

15 – Marian Stastny

On a réduit son temps de jeu après ses deux très bonnes premières saisons à Québec. Difficile à comprendre!

Les frères Stastny

16 – Normand Rochefort

Solide comme le roc le Rock! Un arrière défensif réputé pour ses percutantes mises en échec.

17 – Alain Côté

Oubliez les chiffres dans son cas. Son engagement en faisait un coéquipier adoré et un rival hautement respecté.

18 – Richard Brodeur

Tout comme J.-C., il a vécu les sept ans de l’AMH. On s’explique mal qu’il n’ait pas accompagné l’équipe dans la LNH.

19 – Serge Bernier

Après six années fastes dans l’AMH, les blessures ont gâché son retour dans la LNH. Un centre talentueux!

20 – Jacques Richard

Il a récolté un point par match avec les Nordiques dans la LNH, dont une campagne de 52 buts.

21 – Christian Bordeleau

Il s’échignait à l’ouvrage pour permettre à ses coéquipiers de se porter en attaque. Le centre idéal pour tout ailier offensif.

22 – Réjean Houle

Rapide patineur, il créait de nombreuses chances de marquer. Le Canadien l’a rapatrié après ses prouesses dans l’AMH.

23 – Adam Foote

Pas rassurant de passer de son côté de la patinoire. Un défenseur à l’ancienne servi à la moderne.

24 – Brent Ashton

Un globe-trotter qui a eu du succès à Québec avec 78 buts en 172 matchs. Il a endossé neuf uniformes différents dans la LNH.

25 – Mike Ricci

Pas le plus rapide, mais un petit futé. Il pouvait aussi bien alimenter ses ailiers que trouver le fond du filet.

26 – Jeff Brown

Un arrière aux ressources offensives indéniables. Son absence de robustesse lui jouait parfois de vilains tours.

27 – Steve Duchesne

Une seule saison à Québec ponctuée d’une récolte de 82 points, un sommet pour un arrière des Nordiques dans la LNH.

28 – Stéphane Fiset

Les années de grande noirceur des Fleurdelisés n’ont pas hypothéqué son avenir. Il avait du talent et du cran.

29 – Scott Young

Il abattait du bon boulot sans attirer les feux de la rampe. Les Bleus ont relancé sa carrière.

30 – Valeri Kamensky

Deux graves blessures l’ont empêché de donner sa pleine mesure à son arrivée avec les Nordiques.


Quelques coups de cœur

  1. Guy Lafleur : Quelle carrière!
  2. André Savard : Une bonne tête de hockey.
  3. Paul Gillis : Le cœur gros comme l’ancien Colisée.
  4. Dave Pichette : Il fait encore rayonner les Nordiques.
  5. Rénald Leclerc : Un joueur agréable à côtoyer.