Le maire sortant Régis Labeaume multiplie les gestes en faveur du retour des Nordiques, allant jusqu'à rendre visite au commissaire de la LNH, Gary Bettman, à New York.

Nordiques : «Trop près du but» pour commenter, dixit Labeaume

Les négociations entre Québecor et la Ligue nationale semblent aller si bien que Régis Labeaume se dit «trop près du but» pour commenter.
Brian Mulroney
C'est en tous cas ce qu'a affirmé le maire de Québec mercredi lorsqu'appelé à commenter les propos particulièrement optimistes tenus mardi soir par l'ex-premier ministre canadien et président du conseil de Québecor, Brian Mulroney.
«Je ne commenterai pas. Car M. Mulroney a la gentillesse de m'informer de tout. Alors, dans les circonstances, je ne trahirai pas sa confiance», a d'abord dit M. Labeaume en marge d'une conférence de presse à mercredi matin.
«J'ai lu dans les journaux ce matin ce qu'il a exprimé hier [mardi]. Pour le reste, vous comprenez qu'on est peut-être trop près du but pour que je dise quoi que ce soit», a poursuivi le maire.
Mardi soir à l'issue de la soirée d'inauguration de l'amphithéâtre, M. Mulroney a déclaré au Journal de Québec qu'il rencontrait régulièrement les responsables de la Ligue nationale de hockey (LNH).
«Comme président du conseil de Québecor, je suis celui qui a été mandaté pour rencontrer la Ligue nationale de hockey, ce que je fais sur une base régulière, alors on essaie de faire avancer le dossier par tous les moyens appropriés et je pense que ça commence à bouger», a déclaré l'ex-premier ministre.