Le centre des Seahawks, Justin Britt, a tenu à appuyer son collègue, l'ailier défensif Michael Bennett, qui est resté assis lors de l'hymne national. Le demi de coin Jeremy Lane a assi montré son soutien.

Noirs et blancs, les Seahawks sont unis

Michael Bennett était le seul à rester assis, mais ça ne veut pas dire qu'il était isolé.
Comme la semaine dernière, l'ailier défensif est resté assis sur le banc des Seahawks de Seattle lors du Star-Spangled Banner, vendredi soir, avant un match préparatoire contre les Vikings du Minnesota. À ses côtés, mais debout, se trouvaient le centre Justin Britt, la main sur l'épaule de Bennett, ainsi que l'ailier défensif Jeremy Lane. 
«Ma femme et moi en avons discuté et nous voulions montrer notre soutien à Michael», a dit Britt. «J'ai eu son accord avant de le faire. Je crois en mon geste. Je vais continuer de m'informer et d'essayer de comprendre pourquoi les choses dérapent.»
La semaine dernière, avant de rester assis pendant l'hymne avant le match contre les Chargers de Los Angeles, Bennett a dit que la violence à Charlottesville lors de la manifestation des suprémacistes blancs avait solidifié sa décision. Plus tôt cette semaine, il avait laissé entendre que le message qu'il veut envoyer aurait une plus grande portée si des joueurs blancs se joignaient à lui.
Solidarité
Britt n'écarte pas la possibilité de s'asseoir avec Bennett à l'avenir, mais pour l'instant, il prévoit continuer d'être debout à ses côtés lors du Star-Spangled Banner. «J'ai trouvé ça très touchant», a dit Bennett. «C'était un moment très émotif pour moi, cette solidarité venant de quelqu'un comme Justin Britt. Pouvoir compter sur un gars en qui j'ai vraiment confiance et le voir tout risquer pour soutenir un coéquipier, c'était un moment très spécial.»
Bien qu'il estime que les joueurs devraient être debout lors de l'hymne national, l'entraîneur-chef Pete Carroll soutient Bennett et il a salué le geste de Britt. «Il est absolument impératif que des gars des deux côtés de la clôture se rassemblent et s'informent et se soutiennent, l'esprit ouvert, et ces gars-là vont vous le montrer. Ils reconnaissent que ce sont des dossiers dont on parle difficilement, mais je sais que notre équipe y travaille. Les gars sont déterminés à améliorer les choses.»