Le 6 octobre dernier, James Neal avait inscrit le tout premier but de l'histoire des Golden Knights de Vegas, le filet égalisateur d'un match remporté 2-1 par l'équipe de la capitale du jeu.

Neal à Calgary, Thornton demeure à San Jose

Une équipe de la section Pacifique de la LNH a ajouté du sang neuf, une autre a offert un cadeau de fête à l’un de ses vieux routiers et manifesté toute sa confiance envers l’un de ses jeunes joueurs.

Les Flames de Calgary ont tout d’abord animé la deuxième journée de l’ouverture du marché des joueurs autonomes en mettant la main sur James Neal. Ils ont accordé un contrat de cinq ans à un salaire moyen annuel de 5,75 millions $ à l’attaquant de 30 ans, qui a atteint la finale de la Coupe Stanley avec l’équipe d’expansion des Golden Knights de Vegas.

Neal a récolté 25 buts et 44 points en 71 matchs pendant la saison régulière. Il a ajouté six buts et 11 points en séries. L’Ontarien a marqué au moins 20 buts lors de chacune de ses dix saisons dans la LNH, incluant 40, un sommet personnel, en 2011-2012 avec les Penguins de Pittsburgh.

Neal, qui en sera à sa cinquième équipe dans la LNH, pourrait être muté à l’aile droite aux côtés de Johnny Gaudreau et du centre Sean Monahan. Il pourrait aussi évoluer sur le deuxième trio que devraient compléter le centre Mikael Backlund et Matthew Tkachuk.

Les Flames ont raté les séries pour la septième fois en neuf saisons en grande partie à cause de leur incapacité à trouver le fond du filet. Ils ont terminé au 27e rang au chapitre des buts marqués et au 29e rang pour l’efficacité en avantage numérique.

Choix de deuxième ronde des Stars de Dallas en 2005, Neal, qui a aussi évolué pour Nashville, a amassé 263 buts et 495 points en 703 matchs dans la LNH.

Cadeau d'anniversaire

Plus tard en journée, les Sharks de San Jose ont accordé un contrat d’un an à Joe Thornton, qui disputera une 14e saison avec la formation californienne. Le vétéran, dont c’était le 39e anniversaire de naissance lundi, touchera 5 millions $, soit 3 millions de moins que son précédent contrat.

Qualifié de «l’un des visages de la concession» par le dg Doug Wilson, Thornton n’a participé qu’à 47 matchs en 2017-2018, mais a tout de même récolté 36 points. Il a inscrit 228 buts et ajouté 745 mentions d’aide pour un total de 973 points en 961 matchs de saison régulière avec les Sharks.

Lors de ses huit saisons avec les Bruins de Boston, qui l’avaient sélectionné au tout premier rang du repêchage de 1997, l’Ontarien avait obtenu 454 points en 532 parties, dont 169 buts.

Reconnu pour ses talents de fabricant de jeu, Thornton est devenu en 2006-2007 le troisième joueur dans l’histoire de la LNH à connaître deux saisons d’affilée avec au moins 90 mentions d’aide. Les deux autres sont Wayne Gretzky et Mario Lemieux.

«Quelques équipes ont appelé, mais j’ai spécifié à mon agent que je voulais revenir avec les Sharks», a révélé Thornton. «Évidemment, lorsque j’ai parlé à vous, les journalistes, à la fin de la saison l’an passé, ce n’était pas un secret. Je sens que cette équipe s’améliore d’année en année... Notre fenêtre d’opportunité semble toujours ouverte à San Jose et c’est ce que j’aime.»

Peu de temps après, les Sharks en sont venus à une entente de quatre saisons d’une valeur totale de 22,5 millions $ avec l’attaquant Tomas Hertl. Âgé de 24 ans, il a amassé 46 points en 79 parties en 2017-2018 avec les Sharks, dont 22 buts. En dix matchs des séries l’an dernier, il a obtenu six buts et trois mentions d’aide. Il a marqué deux filets victorieux. 

«Je crois que ses meilleures années sont devant lui», a estimé Wilson. «Il veut vraiment être un meilleur joueur. Il a vraiment gravi cet échelon que non seulement nous souhaitions pour lui, mais qu’il souhaitait également.»