Le lanceur Sean Doolittle (à gauche) et le receveur Yan Gomes ont célébré après la victoire des Nationals de Washington contre les Dodgers de Los Angeles mercredi soir.

Nationals-Cardinals: la série de championnat que personne n’attendait

MONTRÉAL— Levez la main ceux qui avaient prédit une réédition de la Série mondiale de 2017 entre les Dodgers de Los Angeles et les Astros de Houston. Vous n’êtes pas les seuls.

Les Nationals de Washington ont créé toute une surprise pour éliminer les Dodgers en cinq rencontres en série de sections et ainsi accéder à la série de championnat de la Nationale, où ils affronteront les Cardinals de St. Louis.

Les Cards ont causé une surprise de moindre envergure en battant les Braves d’Atlanta, explosant pour 10 points en première manche de leur ultime duel dans l’autre série.

À quoi s’attendre de cette série au meilleur de sept matchs? Si la tendance se maintient, ces deux clubs nous réserveront toute une série de championnat!

Sans surprise, les lanceurs des Cards, fort efficaces en saison, ont poursuivi leur bon travail face aux Braves, qu’ils ont limité à 13 points mérités en cinq rencontres. Ce sera de nouveau la clé dans la série face aux Nationals.

Ces derniers n’ont pas tout cassé face aux Dodgers, mais ils ont été très opportunistes. On a qu’à penser aux deux circuits frappés tard dans la rencontre de mercredi face à Clayton Kershaw, suivi du Grand Chelem en 10e de Howie Kendrick.

Chez les Cards, l’excellent Paul Goldschmidt (,429/,478/,905) et Marcell Ozuna (,429/,478/,857) ont mené la charge. Ozuna a notamment produit cinq points face aux Braves. Au monticule, Jake Flaherty a lancé le match ultime face aux Braves; on peut donc s’attendre à ce que Mile Mikolas ou Adam Wainwright amorce le premier duel, vendredi, à St. Louis. Dakota Hudson est l’autre partant utilisé par le gérant Mike Schildt.

La meilleure mpm

Globalement, les lanceurs des Cards ont conservé la meilleure moyenne de points mérités de ce premier tour, à 2,60.

Ils devront toutefois se méfier du redoutable Anthony Rendon. Le troisième-but des Nats - sérieux candidat au titre de joueur par excellence dans la Nationale — a poursuivi sur sa lancée en séries. Il affiche jusqu’à présent des moyennes de ,350/,423/,650 avec un circuit, cinq points produits et six points comptés.

Rendon est bien appuyé par Juan Soto. À sa deuxième saison, Soto ne semble nullement intimidé par le baseball automnal. Son circuit face à Kershaw mercredi a créé l’égalité et permis aux Nationals de forcer la tenue de la prolongation. Il s’agissait de son deuxième circuit des séries et de son sixième point produit.

Au monticule, les Nats comptent sur Max Scherzer, Stephen Strasburg, Patrick Corbin et Anibal Sanchez. Du lot, seul Corbin connaît des séries difficiles; les trois autres ont une m.p.m. à 2,77 ou mieux. Normalement, ce serait à Sanchez de lancer avec un repos complet vendredi. À son unique départ en séries, il a limité les Dodgers à un point sur quatre coups sûrs en cinq manches. Les Dodgers avaient toutefois inscrit six points en deux tiers de manche contre Corbin pour l’emporter 10-4.

Les deux premiers matchs de cette série seront disputés à St. Louis, même si les Nationals ont compilé une meilleure fiche en 2019. Les Cards ont toutefois remporté le titre de la Centrale, tandis que les Nats sont passés par le match du meilleur deuxième, conférant l’avantage du terrain au club du Missouri. La série sera disputée selon la formule 2-3-2, ce qui signifie que les matchs nos 3, 4 et 5 auront lieu au Nationals Park.

Pour les Cards, il s’agit d’une première participation à la série de championnat depuis 2014. Du côté des Nationals, c’est la première série qu’ils remportent depuis leur arrivée à Washington. Les Expos de Montréal avaient atteint la série de championnat en 1981.

Les Cards ont eu l’avantage 5-2 cette saison face aux Nats, mais ces chiffres ne veulent plus rien dire. En série de sections, en 2012, les Cards avaient battu les Nationals 3-2. Cette fois-ci? Les Nationals poursuivront leur parcours surprise au terme de sept rencontres.

+

LES ASTROS SE QUALIFIENT POUR LA SÉRIE DE CHAMPIONNAT 

HOUSTON — Gerrit Cole a une fois de plus été brillant au monticule et les Astros de Houston ont défait les Rays de Tampa Bay 6-1, jeudi soir, lors du cinquième match de la série de sections de la Ligue américaine.

Les Astros se sont ainsi qualifiés pour la série de championnat de l’Américaine, lors de laquelle ils affronteront les Yankees de New York.

Après que les as lanceurs Zack Greinke et Justin Verlander n’eurent pas été en mesure de fermer les livres face aux Rays, Cole s’est assuré que les Astros passent à autre chose rapidement. Le lanceur a profité d’un coussin confortable de 4-0 après la première période et a muselé les Rays jusqu’en huitième manche lors du match ultime. Il a concédé un point en deux coups sûrs et deux buts sur balles. Il a également retiré 10 frappeurs sur des prises.

Michael Brantley et Jose Altuve ont mis la touche finale à cette victoire en cognant deux circuits de suite en huitième manche. Les Astros ont ainsi obtenu leur billet pour la série de championnat de l’Américaine. Au cours de cette séquence, ils ont remporté à deux reprises la Série mondiale.

Altuve a également amorcé la poussée de quatre points des siens en début de rencontre, grâce à un simple aux dépens de Tyler Glasnow (0-2). Alex Bregman a cogné un double de deux points et Yuli Gurriel a poursuivi en frappant un simple d’un point pour permettre aux Astros de donner le ton à la rencontre.

En moins de trois manches de travail, le partant des Rays a concédé quatre points en cinq coups sûrs. Glasnow a effectué trois retraits au bâton.

Éric Sogard a été le seul à répliquer du côté des Rays, cognant un circuit d’un point en deuxième manche.

Au prochain tour, les amateurs auront droit à une chaude lutte entre deux équipes de taille et des cogneurs de renom. Jose Altuve et Aaron Judge auront l’occasion de laisser parler leur bâton au cours de la prochaine série.

Les Astros ont remporté quatre des sept duels face aux Yankees cette saison. AP