Le nouvel entraîneur-chef lavallois Nathan Grant était encore joueur à ses heures dans les rangs seniors.

Nathan Grant à la barre du Rouge et Or basketball

Le Montréalais Nathan Grant est le nouvel entraîneur-chef de l’équipe masculine de basketball du Rouge et Or de l’Université Laval.

Sa nomination sera annoncée jeudi matin, au PEPS. Sa nouvelle demeure sur le campus de Sainte-Foy que Grant apprendra vite à apprivoiser. Il remplace Jacques Paiement fils, démissionnaire il y a un mois après 11 ans à la barre de l’équipe.

Grant dirigeait la formation masculine du Québec des moins de 17 ans, équipe qu’il a menée à la médaille de bronze des Jeux du Canada en 2017. L’homme de 35 ans a aussi été entraîneur adjoint chez les Stingers de l’Université Concordia et les Cheetahs du Collège Vanier, à Montréal, en plus de piloter les garçons de catégorie juvénile du programme Jeunesse au Soleil, de 2011 à 2014.

Comme joueur, au poste de garde, il a connu du succès à Vanier de 2002 à 2005, remportant le championnat provincial à sa dernière campagne collégiale. Il s’est ensuite exilé au Manitoba, s’alignant avec les Bobcats de l’Université Brandon pour cinq saisons sur six ans, de 2005 à 2011. Grant et les Bobcats se sont inclinés par trois points 52-49 en grande finale canadienne universitaire en 2007.

Incapable de mener le Rouge et Or à une fiche positive lors des quatre dernières saisons, Paiement avait remporté son dernier match éliminatoire en 2011. Depuis son départ de l’Université Laval, il a été nommé à la tête du programme de basketball du Cégep de Thetford Mines.

Grant apporte un vent de fraîcheur après 20 ans de régime Paiement, puisque Jacques Paiement fils avait succédé à son paternel. Jacques Paiement père est arrivé d’Amos en 1999 pour redresser le Rouge et Or et mener l’équipe à cinq championnats québécois, dont quatre consécutifs de 2001 à 2004. Le dernier titre de conférence des basketteurs de l’UL remonte à 2008, donc même chose pour leur dernière participation au championnat canadien.

Bilodeau part

Grant fait partie de quatre entraîneurs-chefs nommés dans les mois récents parmi 14 clubs du Rouge et Or. Soccer féminin, à cause du décès subit de Helder Duarte, et volleyball féminin, après le renvoi d’Olivier Caron, y ont également passé. Et après seulement neuf mois en poste, Joël Bourgeois sera aussi bientôt remplacé à la tête du club d’athlétisme. Il est parti de son propre chef.

Le nouveau pilote du soccer féminin David Desloges ne pourra toutefois pas compter sur celle qui a été le bras droit de Duarte durant sept ans. L’ancienne gardienne étoile Marie-Pier Bilodeau ne reviendra pas à l’UL, la session prochaine. Elle se concentre sur de nouveaux projets avec la fédération québécoise et est déjà enseignante et entraîneuse à l’école secondaire François-Bourrin de Beauport.