Le 10 octobre dernier, Rafael Nadal est allé donner un coup de main lors des inondations à Majorque, en Espagne.

Nadal triste des inondations à Majorque

PARIS — Les yeux attristés et la voix marquée par la peine, Rafael Nadal a parlé de la dévastation causée par les inondations meurtrières sur l’île espagnole de Majorque.

Une tempête de pluie torrentielle survenue le 9 octobre a provoqué une inondation soudaine qui a laissé une traînée de véhicules empilés et endommagé les infrastructures par des montées d’eau et de boue, tuant 13 personnes. Une mère et son garçon de cinq ont perdu la vie après que leur véhicule ait a été emmené par une rivière d’eau et de boue.

Nadal, originaire de Majorque, connaissait certaines des victimes.

«La mère et le fils, je les connais. Ce sont des cousins de l’un de mes meilleurs amis. J’ai vécu la situation de l’intérieur et j’ai vraiment vu le drame de tous ces gens à la recherche du petit, a confié Nadal dimanche à Paris, la voix teintée de chagrin. C’est une situation dont il est presque impossible de se remettre.»

Certaines parties de l’île ont reçu jusqu’à 23 centimètres de précipitations en environ quatre heures, soit plus du tiers du volume annuel moyen de la région.

«La catastrophe s’est produite à près de 6 kilomètres d’où j’habite. J’étais chez moi et la pluie ne s’est jamais arrêtée, a dit Nadal. C’était terrible toutes les choses qui se sont passées dans le village voisin de ma maison, et pas seulement un, quelques villages - mais surtout à Sant Llorenc.»

Un fort courant d’eau et de boue a enseveli des voitures et des arbres pour traverser les rues de la ville de 8000 habitants. Les rues inondées et les piles de voitures renversées, certaines le long des glissières de sécurité d’une grande route, étaient courantes à Sant Llorenc.

Nadal a décrit l’immense sentiment de perte ressenti au sein de la communauté très unie.

«Si vous n’étiez pas là, vous ne pouvez pas imaginer comment les choses se sont passées. J’ai beaucoup de famille dans le village, a dit Nadal. «La famille de ma mère, ma grand-mère, des sœurs et toute la famille de ce côté-là vient de là-bas. J’ai un grand lien avec chacune d’entre elles.»

Nadal a aidé les habitants à nettoyer la boue de leurs maisons à Sant Llorenc, et son académie de tennis sur l’île a offert un abri aux personnes touchées par les inondations. Il veut continuer à offrir son soutien. Nadal, qui fait son retour d’une blessure au genou lors du tournoi de Paris, en série Masters, a annoncé la tenue d’un tournoi hors-concours à Majorque en décembre, pour aider les habitants de Sant Llorenc.