«La situation est très compliquée à travers le monde, les cas de COVID-19 augmentent, il semble que nous n’en avons toujours pas le contrôle», a écrit Nadal sur Twitter.
«La situation est très compliquée à travers le monde, les cas de COVID-19 augmentent, il semble que nous n’en avons toujours pas le contrôle», a écrit Nadal sur Twitter.

Nadal tourne le dos aux Internationaux des États-Unis

Howard Fendrich
Associated Press
NEW YORK — L’Espagnol Rafael Nadal ne participera pas aux Internationaux de tennis des États-Unis en raison de la pandémie de coronavirus, suspendant du coup ses chances d’égaler Roger Federer pour le plus grand nombre de triomphes en simple en tournois du Grand Chelem.

Nadal, champion en titre à Flushing Meadows, a expliqué sa décision dans une série de gazouillis rédigés en espagnol et en anglais, mardi.

«La situation est très compliquée à travers le monde, les cas de COVID-19 augmentent, il semble que nous n’en avons toujours pas le contrôle», a écrit Nadal.

En expliquant son geste de faire impasse sur le tournoi qui devait commencer le 31 août à New York, l’Espagnol de 34 ans a affirmé qu’il s’agissait d’une décision qu’il n’a jamais voulu prendre. Toutefois, il en est venu à la conclusion qu’il était préférable de ne pas voyager.

L’Australienne Ash Barty, première joueuse mondiale, a déjà fait part de sa décision de ne pas participer au tournoi cet été.

Pour l’instant, la Canadienne Bianca Andreescu, championne en titre du simple féminin, fait partie de la liste préliminaire des joueuses et joueurs inscrits à la compétition, dévoilée mardi.

La Montréalaise Leylah Annie Fernandez, 118e au monde, est la seule autre Canadienne inscrite sur la liste préliminaire du simple féminin.

Williams, six fois championne à Flushing Meadows, fait aussi partie de la liste, tout comme la Roumaine Simona Halep et l’Américaine Sofia Kenin, championne des Internationaux d’Australie plus tôt en 2020.

Par ailleurs, quatre Canadiens ont annoncé leur intention de participer au volet du simple masculin, dont le Québécois Félix Auger-Aliassime, 20e joueur mondial.

Les autres sont les Ontariens Denis Shapovalov (16e) et Milos Raonic (30e), ainsi que Vasek Pospisil (93e), de la Colombie-Britannique.


« La situation est très compliquée à travers le monde, les cas de COVID-19 augmentent, il semble que nous n’en avons toujours pas le contrôle. »
Rafael Nadal

Les activités des circuits professionnels de tennis ont été suspendues à compter du mois de mars en raison de l’éclosion de la COVID-19, jusqu’à la présentation d’un premier tournoi féminin officiel cette semaine à Palerme, en Italie.

Le premier tournoi masculin de l’ATP doit avoir lieu plus tard au mois d’août.

L'Omnium de Madrid annulé

L’annonce de Nadal est survenue peu de temps après que les responsables de l’Omnium de Madrid, prévu en septembre, eurent annulé le tournoi à cause de la pandémie.

«Nous savons que le calendrier réduit est très non conventionnel cette année après quatre mois d’interruption sans matchs», a mentionné Nadal sur Twitter.

«Je comprends et je suis reconnaissant des efforts investis pour faire en sorte que ça puisse fonctionner.»

Lors d’une spectaculaire finale l’année dernière, Nadal a défait le Russe Daniil Medvedev 7-5, 6-3, 5-7, 4-6, 6-4 en quatre heures 50 minutes.

Pour Nadal, il s’agissait d’un quatrième triomphe aux Internationaux des États-Unis et d’un 19e triomphe à un tournoi du Grand Chelem, un de moins que Federer.

En raison de deux opérations au genou droit réalisées plus tôt cette année, Federer avait déjà annoncé qu’il ne participerait pas aux Internationaux des États-Unis.