Rafael Nadal a souligné que même si le risque de contagion au tennis est moindre par rapport aux sports d’équipe, de nombreuses personnes sont impliquées dans l’organisation de tournois de tennis.
Rafael Nadal a souligné que même si le risque de contagion au tennis est moindre par rapport aux sports d’équipe, de nombreuses personnes sont impliquées dans l’organisation de tournois de tennis.

Nadal n’entrevoit pas le retour du tennis de sitôt et redoute les blessures

MADRID - Rafael Nadal soutient qu’il sera «très difficile» pour le tennis de reprendre la compétition et s’inquiète du risque de blessures à la reprise des activités.

Nadal a tenu ces propos dans une entrevue conjointe avec le joueur de la NBA Pau Gasol, publiée dans les journaux espagnols.

«Je ne pense pas que l’entraînement serait un problème, mais la compétition... je l’entrevois très difficile, a déclaré Nadal. C’est une période pour se montrer responsable et cohérent, donc je ne vois pas comment nous pouvons voyager chaque semaine dans un pays différent.

«Je serais d’accord pour jouer en l’absence d’amateurs, même si ce n’est pas ce que nous voulons. Mais malheureusement, d’après ce que je vois, même si les choses s’améliorent, pour notre sport, je ne pense pas qu’il soit prudent de recommencer la compétition de sitôt.»

Nadal a souligné que même si le risque de contagion au tennis est moindre par rapport aux sports d’équipe, de nombreuses personnes sont impliquées dans l’organisation de tournois de tennis.

«En ce qui concerne la compétition, notre sport est peut-être le plus compliqué, car il faut déplacer beaucoup de gens semaine après semaine», a-t-il ajouté.


« C’est une période pour se montrer responsable et cohérent, donc je ne vois pas comment nous pouvons voyager chaque semaine dans un pays différent. »
Rafael Nadal

Nadal, qui a dû composer avec une série de blessures tout au long de sa carrière, craint également que le risque de nouvelles blessures augmente lorsque les joueurs reviendront au jeu.

«Quand je frappe de nouveau une balle, mon bras va me faire mal à plusieurs endroits... mon poignet, mon coude, a soutenu le champion de 19 manches du Grand Chelem. Lorsque vous êtes à l’écart de la compétition, le risque de blessure est beaucoup plus grand que lorsque vous jouez, même si ce n’est qu’un peu.

«Si je pouvais avoir un entraînement lié au tennis pendant une demi-heure chaque jour, si je pouvais au moins exercer les muscles spécifiques qui sont nécessaires au tennis, je pense que cela aiderait mon corps lorsque nous reviendrons à l’action.»

Période d’incertitude

Gasol a également fait part de ses préoccupations dans le cadre de cette entrevue réalisée lors d’une session Zoom et a également inclus d’autres athlètes espagnols tels que le golfeur Sergio Garcia, le pilote de moto Marc Marquez, le pilote de F1 Carlos Sainz, le cycliste Alejandro Valverde et l’entraîneur de soccer Julen Lopetegui.

L’entrevue a été organisée pour aider la campagne de Nadal et Gasol à recueillir des dons en faveur de la Croix-Rouge et à aider pendant la crise sanitaire provoquée par la pandémie de coronavirus. Elle a été publiée par les journaux sportifs espagnols Marca, As, Mundo Deportivo et Sport.

Gasol, qui a été à l’écart de la compétition pendant plus d’un an à cause d’une blessure au pied, s’attend également à une période difficile physiquement lorsque la NBA reprendra ses activités.

«L’idée était pour moi de me préparer pour les Jeux de Tokyo, mais cela a changé et il y a beaucoup d’incertitude maintenant, a-t-il confié. Au moment de revenir sur un terrain de basket, ce n’est pas seulement mon pied qui va me faire mal, c’est aussi ma hanche, mon dos, mon épaule, mon genou... tout.»

Gasol a précisé que la NBA souhaite une période d’entraînement d’au moins trois à quatre semaines pour les joueurs avant que la ligue puisse redémarrer.

Nadal a également expliqué comment il accordait une attention particulière à son académie de tennis à Majorque, où environ 150 personnes sont confinées, dont 85 enfants.

L’Espagne est en confinement depuis le 14 mars et il devrait se poursuivre au moins jusqu’au 9 mai.