Rafael Nadal est confiant d’être remis à temps pour les Internationaux d’Australie, où il sera en quête d’un 18e titre du Grand Chelem.

Nadal aborde le tournoi de Melbourne avec confiance

ABOU DHABI — Rafael Nadal est confiant d’être remis à temps pour les Internationaux d’Australie, où il sera en quête d’un 18e titre du Grand Chelem.

Une blessure au genou droit a forcé l’Espagnol à se retirer des demi-finales des Internationaux des États-Unis en septembre dernier, ce qui s’est avéré son dernier match en compétition. Le tennisman de 32 ans a subi une intervention chirurgicale à la cheville au début novembre.

«Je ne sais pas. Je ne suis pas très doué pour les chiffres, a répondu Nadal quand on lui a demandé d’évaluer sa condition physique sur une note de 10, jeudi, en marge du Championnat Mubadala World d’Abou Dhabi. J’ai repris l’entraînement il y a deux semaines et j’y vais un petit pas à la fois. Je m’assure seulement de progresser. Je sais que j’ai le temps d’être de retour à 100 % pour Melbourne.»

Le majeur australien se mettra en branle le 14 janvier.

Nadal, qui a remporté son 17e titre en Grand Chelem aux Internationaux de France, en juin, se dit heureux de sa progression. «Évidemment, je dois me prouver que je suis prêt en compétition. De jouer [à Abou Dhabi] m’aidera dans ma rééducation.»

Djoko opéré aussi

Le tournoi non officiel accueillera également la première raquette mondiale, Novak Djokovic, qui a été opéré au coude droit en février.

«Les 12 derniers mois ont été très intéressants. L’an dernier, je traînais encore cette blessure qui a nécessité une opération quand j’ai joué ici, a raconté Djokovic. Cette saison m’a beaucoup appris sur moi, autant le tennisman que l’homme. J’ai dû puiser au fond de moi-même afin de faire tourner le vent en ma faveur.»

Djokovic, qui a porté sa récolte en tournois majeurs à 14 titres en 2018 avec des victoires à Wimbledon et Flushing Meadows, dit avoir modifié son approche. «Je ne cherche plus le succès à tout prix sur les courts, comme je le faisais il y a cinq ans. Le tennis est maintenant pour moi une plateforme pour d’autres choses, pour les valeurs que je veux partager et le message que je veux envoyer à la prochaine génération.»

En marge du tournoi, les sœurs Venus et Serena Willimans se livreront également duel.