Ignacio «Nacho» Piatti a porté l'Impact sur ses épaules contre le Real de Salt Lake, marquant deux buts et portant son total à 14 filets en 19 matchs cette saison.

«Nacho» Piatti continue d'envoyer son message

Si Ignacio Piatti essaie d'envoyer un message à la direction de l'Impact, il est très éloquent...
Trois jours après avoir affirmé que son séjour avec l'Impact tirait peut-être à sa fin, l'Argentin de 32 ans a offert une autre performance spectaculaire. Il a ajouté deux buts à son total et il a aidé l'Impact à grimper au-dessus de la ligne rouge au classement de l'Est grâce à une victoire de 3-1 face au Real Salt Lake, samedi au Stade Saputo.
Piatti, qui avait manifesté son mécontentement concernant les négociations d'une prolongation de contrat après la victoire de 3-0 mercredi face à Chicago, totalise
14 buts en 19 matchs cette saison.  Il a également inscrit six buts lors des quatre dernières rencontres.
«S'il essaie d'envoyer un message, j'espère que Joey [Saputo, le président de l'équipe] va continuer de l'ignorer et il faut que "Nacho" continue de l'envoyer», a déclaré le gardien Evan Bush en éclatant de rire.
Le brio de Piatti a aidé l'Impact à gagner quatre parties d'affilée lors de la même saison régulière pour une première fois depuis mars 2013 et a marqué trois buts dans trois matchs de suite pour une première fois depuis son arrivée en MLS en 2012.
Une dizaine de matchs restants
Le contrat de Piatti arrivera à échéance en juillet 2018, mais le redoutable milieu de terrain a affirmé à la foule mercredi qu'il ne lui restait peut-être qu'une dizaine de matchs à disputer dans l'uniforme bleu-blanc-noir. «Je fais mon travail sur le terrain», a répété Piatti samedi. «Pour le reste, ce n'est pas moi qui décide. Je suis content ici, mais ma vie continue. Je suis bien ici, mais sinon, ce sera avec un autre club.»
«Parfois, quand il y a une situation comme celle-là à l'extérieur du terrain, un joueur va tenter d'en faire plus et ça va se retourner contre lui. Mais pour "Nacho", ça semble être l'inverse», a déclaré Bush.
«C'est fou, parce qu'il n'est pas le type de gars qui va passer des heures et des heures à s'entraîner sur le terrain ou au centre d'entraînement. Tout lui vient naturellement.»
Jackson-Hamel marque aussi
Anthony Jackson-Hamel, qui avait reçu plutôt en journée une invitation pour le camp d'entraînement de l'équipe nationale, a aussi fait plaisir aux 19 541 spectateurs en touchant la cible à la 47e minute. Luis Silva (26e minute) a fourni la réplique du Real Salt Lake (8-13-5), qui avait un dossier de 3-0-3 à ses six dernières sorties.
Signe des choses à venir, Piatti a été le premier à cogner à la porte dès la quatrième minute de jeu. Sa frappe a toutefois été bloquée en défensive. Puis Jackson-Hamel s'est  échappé seul devant le gardien Nick Rimando à la huitième minute, mais le natif de Québec a mal ajusté sa dernière poussée du ballon et n'a jamais pu tirer.
Piatti a finalement ouvert la marque à la 11e minute. Jackson-Hamel a attiré la défensive du Real Salt Lake vers le centre du terrain, avant de rejoindre Blerim Dzemaili dans l'espace. En situation de deux contre un, le Suisse a réussi une passe parfaite vers Piatti.
Après le but de Silva, qui mettait fin à une séquence de 284 minutes de Bush sans accorder de but - la sixième plus longue cette saison en MLS -, Piatti a rappelé au Real Salt Lake que c'était lui qui était responsable du spectacle et il a redonné les devants au Bleu-blanc-noir dès la 29e minute. Posté au coeur de la surface de réparation des visiteurs, Jackson-Hamel - encore lui - a donné le ballon en retrait à Piatti. L'Argentin a ensuite calmement débordé le défenseur Tony Beltran avant de surprendre Rimando avec un tir à contre-courant.