Andy Murray, qui connaît une saison moyenne jusqu'à maintenant, s'est qualifié pour la quatrième ronde pour une huitième fois en 10 présences à Roland-Garros en défaisant samedi Juan Martin Del Potro.

Murray retrouve son tennis

Arrivé à Roland-Garros en pleine crise de confiance, Andy Murray est en train de retrouver son tennis. Au troisième tour samedi, il a dominé l'Argentin Juan Martin Del Potro 7-6 (10/8), 7-5 et 6-0.
Triple vainqueur de tournois du grand chelem et finaliste l'an dernier à Roland-Garros, Murray connaît une saison moyenne jusqu'à maintenant. Cela a particulièrement été le cas lors des tournois sur terre battue qui ont servi de préparation aux Internationaux de France. Il reste qu'il s'est qualifié pour la quatrième ronde pour la huitième fois en 10 présences à la Porte d'Auteuil.
«C'était un grand match et une victoire importante. J'ai eu du mal ces dernières six ou sept semaines, mais chaque jour, je me sens un peu mieux. Les deuxième et troisième sets ont été mes meilleurs de la saison sur terre battue», a dit le numéro un mondial, qui affrontera au prochain tour John Isner ou Karen Khachanov, qui avait gagné le premier set 7-6 au moment où la pluie a interrompu le jeu.
Murray a dû livrer une rude bataille pendant les deux premiers sets, qui ont duré à eux seuls deux heures et demie, pour venir à bout de la résistance de l'Argentin de 28 ans. Après la victoire du Britannique en finale des Jeux de Rio et celle de Del Potro en demi-finale de la Coupe Davis en septembre, le duel a tenu en haleine les spectateurs du Central, toujours aussi fans du Sud-Américain.
Demi-finaliste en 2009, l'Argentin (30e mondial) n'avait plus disputé Roland-Garros depuis 2012 à cause de multiples blessures. D'ailleurs au tour précédent, il avait failli renoncer à cause de douleurs aux adducteurs contre l'Espagnol Nicolas Almagro, plus malheureux que lui puisqu'il avait abandonné en raison d'un problème au genou. Il a pu «jouer sans douleur» samedi.
«Les gens aiment mon histoire, j'ai été longtemps absent, j'ai essayé de régler mon problème de poignet, je n'ai jamais abandonné. Ce tournoi m'a beaucoup manqué depuis cinq ans. Je partirai avec un beau souvenir des supporteurs français et argentins qui étaient dans les tribunes», a dit Del Potro.
Trois Françaises en huitièmes de finale
Chez les femmes, Alizé Cornet et Caroline Garcia ont assuré la présence de trois Françaises au quatrième tour pour la première fois depuis 1994. Il faut remonter aux Internationaux des États-Unis de 2008 pour retracer la dernière occasion où trois Françaises ont atteint les huitièmes de finale d'un tournoi du grand chelem. 
Joueuse non classée parmi les têtes de série, Cornet a facilement vaincu 6-2 et 6-1 la Polonaise Agnieszka Radwanska (9e) en 79 minutes. Quant à Garcia, 28e tête de série, elle a dû batailler avec plus de vigueur pour venir à bout de la Taïwanaise Hsieh Su-we (6-4, 4-6 et 9-7). Cornet et Garcia se joignent à Kristina Mladenovic (13e), qui avait pris la mesure de l'Américaine Shelby Rogers vendredi.
Cornet et Garcia croiseront le fer en quatrième ronde, assurant aux amateurs de tennis de France de voir au moins une des leurs accéder aux quarts de finale. «Je pense que les spectateurs seront excités», a prédit Cornet. «Nous allons tenter de leur donner un bon spectacle, un bon match. Le soutien de la foule est comme un boni, de l'énergie additionnelle.»  Avec AP