Le Canada, le Mexique et les États-Unis ont été sélectionnés pour accueillir la Coupe du monde 2026.
Le Canada, le Mexique et les États-Unis ont été sélectionnés pour accueillir la Coupe du monde 2026.

Montréal, Toronto et Edmonton, les seules villes canadiennes candidates à la Coupe du monde 2026

Le représentant de la FIFA responsable de l'examen des villes candidates à la Coupe du monde 2026 a révélé que Montréal, Toronto et Edmonton sont les seuls sites à l'étude au Canada.

Interrogé lors d'une conférence de presse quant à savoir si Vancouver pourrait revenir dans le portrait, Colin Smith a soutenu que la FIFA se concentrait sur les trois villes candidates canadiennes d'origine.

«Ce sont les trois villes qui présentent une candidature, donc ce sont les trois villes que nous évaluons et avec lesquelles nous discutons», a mentionné Smith, responsable des tournois et des événements de la FIFA.

Smith a tenu le même discours lorsqu'on lui a demandé si Chicago pourrait être ajoutée aux 17 villes américaines à l'étude.

«Nous avons 17 villes fantastiques et il y a une grande profondeur à travers les États-Unis et nous sommes impatients de faire un choix parmi ces 17 villes», a-t-il dit.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a déclaré en mars 2018 qu'il n'était pas prêt à faire de Vancouver une ville hôte en raison du problème des coûts. Le premier ministre de la province John Horgan a réitéré sa position trois mois plus tard, affirmant que son gouvernement n'était pas disposé à «faire un chèque en blanc.»

Le Stade B.C. de Vancouver a été un site majeur de la Coupe du monde féminine en 2015, accueillant neuf matchs, dont la finale.

Chicago s'est retirée de la liste des villes candidates pour 2026 en mars 2018, affirmant que la FIFA n'avait pas été en mesure de fournir les assurances nécessaires.

Le Canada, le Mexique et les États-Unis ont été sélectionnés aux dépens du Maroc pour accueillir le tournoi 2026, le 13 juin 2018, lors du 68e Congrès de la FIFA à Moscou.

Les villes américaines candidates sont Atlanta, Baltimore, Boston, Cincinnati, Dallas, Denver, Houston, Kansas City, Los Angeles, Miami, Nashville, New York/New Jersey, Orlando, Philadelphie, San Francisco, Seattle et Washington, D.C.

Les villes candidates du Mexique sont Guadalajara, Mexico et Monterrey.

Étendu à 48 équipes

Le tournoi 2026 a été étendu à 48 équipes, comparativement à 32, avec 80 matchs au total. Le plan directeur du comité d'organisation est que le Canada et le Mexique accueilleront 10 matchs chacun, les États-Unis en organiseront 60, y compris tous les matchs à partir des quarts de finale.

La FIFA cherche «jusqu'à 16» villes parmi la liste de 23 soumise par la candidature conjointe des trois pays. Le groupe de candidature travaille sur la base de trois villes au Canada et au Mexique et 10 aux États-Unis. Les organisateurs canadiens disent qu'ils feront pression pour garder leurs trois villes hôtes.

C'est la première fois que trois pays sont sélectionnés pour accueillir la Coupe du monde et la première fois que le tournoi se déroulera en Amérique du Nord depuis 32 ans.

M. Smith organise, mardi, une séance virtuelle avec des représentants des villes candidates aux États-Unis.

Sa délégation de la FIFA a rencontré Soccer Canada et des représentants des trois villes canadiennes candidates à Toronto le 12 mars, date à laquelle de nombreuses ligues sportives ont interrompu leurs activités en raison de la pandémie de coronavirus.

La délégation de la FIFA avait rencontré des représentants des trois villes candidates mexicaines avant. La portion américaine du voyage a été reportée en raison des restrictions de voyage liées à la COVID 19.

Les séances seront suivies de visites des sites dans les trois pays, bien que leur calendrier reste incertain en raison de la COVID-19.

Smith a déclaré que le plan initial était de finaliser le processus de sélection de la ville hôte au printemps 2021. Cela a été repoussé par la pandémie et Smith a ajouté que le moment de l'annonce finale ne sera connu que plus tard dans l'année.