Charlie Montoyo a affirmé que les joueurs sont arrivés en excellente condition physique, mais a noté que son plus gros défi sera de s'assurer qu'ils seront «prêts pour le baseball» à temps pour le lancement de la campagne le 24 juillet à Tampa Bay.
Charlie Montoyo a affirmé que les joueurs sont arrivés en excellente condition physique, mais a noté que son plus gros défi sera de s'assurer qu'ils seront «prêts pour le baseball» à temps pour le lancement de la campagne le 24 juillet à Tampa Bay.

Montoyo: les Blue Jays sont prêts pour la relance

Après quelques jours de silence radio des Blue Jays de Toronto alors que leur camp s'est ébranlé, le gérant Charlie Montoyo a dévoilé mercredi les plans de l'équipe en prévision de la saison écourtée de 60 matchs qui commencera bientôt.

Montoyo a affirmé que les joueurs sont arrivés en excellente condition physique, mais a noté que son plus gros défi sera de s’assurer qu’ils seront «prêts pour le baseball» à temps pour le lancement de la campagne le 24 juillet à Tampa Bay. Un match intra-équipe est à l’horaire jeudi soir au Rogers Centre. Les membres des médias auront alors accès à la galerie de presse pour une première fois.

«Nous comptons sur une jeune équipe, une équipe affamée et prête à jouer, a dit Montoyo. Tout le monde se sent bien et j’en suis fier.»

Les joueurs ont commencé à effectuer des exercices au bâton mardi, mais Montoyo a noté que l’accent sera mis sur les exercices individuels, puisqu’il doit déterminer la composition de sa formation de 30 joueurs d’ici le match d’ouverture.

Montoyo a confirmé qu’environ 46 joueurs s’entraînent au Rogers Centre et environ 12 autres en Floride, là où l’équipe organise chaque année son camp printanier.

La majorité des joueurs sont arrivés à Toronto par vol nolisé dimanche soir. Une autre vague de joueurs doit arriver à Toronto cette semaine, mais Montoyo n’était pas en mesure d’offrir plus de précision.

Les Blue Jays n’ont toujours pas commenté les rapports selon lesquels plusieurs joueurs et membres de l’organisation ont subi des récents contrôles positifs à la COVID-19.

Selon le USA Today, ces résultats positifs expliqueraient pourquoi 12 joueurs sont restés à Dunedin, en Floride.

Les joueurs doivent fournir deux résultats négatifs à la COVID-19 avant de pouvoir reprendre l’entraînement.

Malgré cette incertitude, Montoyo semblait enthousiaste lors de la conférence téléphonique d’une demi-heure, mercredi. Il a noté avoir lancé un message à sa troupe au début du camp.

«Il va y avoir deux types d’équipe, a-t-il dit. Il va y avoir des équipes qui travaillent ensemble, qui suivent les consignes et demeurent en santé, ce qui va vous aider à gagner plus de matchs. Et il va y avoir des équipes qui ne suivent pas les consignes, qui se plaignent de tout, perdent leur concentration et n’auront pas une bonne saison.

«Nos joueurs ont reçu ce message et sont concentrés. Ils sont prêts à jouer et à suivre les consignes. Ils sont heureux d’être à Toronto et ont hâte de jouer.»

On ne sait toutefois pas combien de temps les Blue Jays passeront à Toronto.

Leur premier match à domicile est prévu le 29 juillet face aux Nationals de Washington. Cependant, une décision devra être prise par les autorités gouvernementales concernant l’utilisation du Rogers Centre pendant la saison régulière.

De plus, en tant que seule équipe canadienne du Baseball majeur, les Blue Jays font face à un défi supplémentaire en vertu des règles frontalières liées à la pandémie. Pendant le camp, les joueurs et le personnel de l’équipe doivent s’isoler du public au Rogers Centre et dans l’hôtel rattaché au stade.

Si le Rogers Centre ne peut accueillir de matchs, l’équipe jouera vraisemblablement ses rencontres à domicile au TD Ballpark, à Dunedin. Cependant, cette option n’est pas particulièrement intéressante en vertu de la hausse récente du nombre de cas de la COVID-19 en Floride.

«Ça me rendrait nerveux», a admis Montoyo au sujet de la possibilité de retourner jouer en Floride.

Par ailleurs, les Blue Jays ont conclu des ententes avec deux espoirs, dont Austin Martin, qu’ils ont sélectionné au cinquième rang du repêchage le mois dernier.

Martin, un arrêt-court, a dominé la première division de la NCAA à l’université Vanderbilt au chapitre des points marqués.

Nick Frasso, repêché en quatrième ronde, a aussi signé un premier contrat professionnel.