Alex Harvey, qui n’est pas reconnu comme étant un spécialiste du sprint, avait déjà mentionné plus tôt cette semaine qu’il se concentrera sur les épreuves de 30 et 50 km — où il est d’ailleurs le champion du monde en titre.

Mondiaux: Harvey éliminé en quarts de finale

SEEFELD, Autriche — Le Norvégien Johannes Hoesflot Klaebo a remporté le sprint individuel style libre aux Championnats du monde de ski de fond de Seefeld, jeudi, tandis qu’Alex Harvey a été éliminé en quarts de finale.

Klaebo a triomphé en remportant la super-finale en vertu d’un chrono de trois minutes et 21,17 secondes. Il a devancé l’Italien Federico Pellegrini par 0,23 seconde, et le Russe Gleb Retivykh par 1,37.

Harvey, qui n’est pas reconnu comme étant un spécialiste du sprint, avait déjà mentionné plus tôt cette semaine qu’il se concentrera sur les épreuves de 30 et 50 km — où il est d’ailleurs le champion du monde en titre.

Le fondeur de Saint-Ferréol-des-Neiges a été éliminé après avoir franchi le fil d’arrivée au quatrième rang de la cinquième et dernière vague de départs. Seuls les deux premiers fondeurs de chaque vague accédaient aux demi-finales, en plus de deux athlètes repêchés les plus rapides.

Le Québécois âgé de 30 ans, qui a annoncé en début de semaine qu’il prendra sa retraite à la fin de la saison, était parvenu à franchir les qualifications en réalisant le 18e chrono des qualifications  — seuls les 30 premiers atteignaient les quarts de finale.

«Les quarts de finale ont été vraiment stratégiques. J’étais en troisième place en revenant vers le stade et j’étais prêt à me battre pour la deuxième place, mais les vrais sprinters [dans ma vague] étaient encore frais et dispos, et je ne pouvais pas utiliser mon endurance [à mon avantage]», a expliqué Harvey.

Il s’agissait néanmoins de son meilleur résultat en sprint au cours des trois derniers mois.

«C’était un bon début de journée et je me sentais vraiment bien, a déclaré Harvey. Aujourd’hui, je voulais me présenter et avoir de bonnes sensations pour le reste du championnat. Je l’ai fait, alors je suis heureux.»

Pas se sensation différente

Harvey a d’autre part indiqué qu’il n’avait pas ressenti de sensation différente sur la ligne de départ, même s’il est conscient qu’il s’agit de ses derniers Mondiaux en carrière.

«Je m’attendais ressentir les choses différemment aujourd’hui, mais il n’y en avait aucune. Pour moi, ce sont les championnats du monde et je suis toujours très motivé par ces courses importantes, a déclaré Harvey. C’est un bon départ, et j’espère poursuivre sur cette lancée tout au long de la semaine.»

Ses compatriotes Len Valjas, de Toronto, et Evan Palmer-Charrette, de Thunder Bay, en Ontario, ont respectivement fini 50e et 63e, tandis que Russell Kennedy, de Canmore, en Alberta, s’est absenté en raison d’un problème de santé.

Chez les dames, aucune fondeuse canadienne n’a franchi les qualifications du sprint individuel.

La Norvégienne Maiken Caspersen Falla a triomphé en 2:32,35, devant la Suédoise Stina Nilsson et la Norvégienne Mari Eide.

Dahria Beatty, de Whitehorse, au Yukon, fut la meilleure représentante de l’unifolié en vertu de sa 31e position. Katherine Stewart-Jones, de Chelsea, a suivi au 40e rang, tandis que Maya MacIsaac-Jones, d’Athabasca, en Alberta, a fermé la marche au 52e échelon.

Les Mondiaux de ski de fond se poursuivront ce week-end à Seefeld.