L’équipe victorieuse du relais féminin 200 m libre, Emily Overholt, Taylor Ruck, Penny Oleksiak et Kayla Sanchez

Mondiaux aquatiques: le bronze pour le relais féminin 200 m libre

GWANGJU — Sans complexe, le relais canadien a décroché la médaille de bronze au 4 X 200 m libre féminin jeudi, aux Championnats du monde de natation de Gwangju, en Corée du Sud.

Kayla Sanchez, Taylor Ruck, Emily Overholt et Penny Oleksiak ont terminé l’épreuve en sept minutes et 44,35 secondes.

«Nous n’avions pas vraiment d’attentes. Nous ne nous attendions pas à gagner et nous ne nous attendions pas à finir dernières, a confié Oleksiak. Nous nous amusions dans la chambre d’appel, nous dansions et nous étions heureuses, et je pense que c’est pour ça que ç’a fonctionné.»

Oleksiak a du même coup remporté sa quatrième médaille en carrière aux Mondiaux, devenant la nageuse canadienne la plus décorée de l’histoire du pays dans cette compétition. «C’était vraiment exaltant, mais honnêtement, je n’aurais pas pu le faire sans ces filles», a-t-elle déclaré. Il s’agissait également d’une deuxième médaille en carrière aux Mondiaux pour Sanchez, Ruck et Overholt.

L’épreuve a été remportée par l’Australie en 7:41,50, devant les États-Unis (7:41,87).

Le Canada a ainsi porté à cinq son total de médailles depuis le début des épreuves de natation aux Mondiaux, égalant ainsi la meilleure récolte de l’histoire — réussie à Montréal en 2005. Le pays compte maintenant deux médailles d’or, une d’argent et deux de bronze.

Ruck a poursuivi sa journée de rêve en se qualifiant pour la finale du 100 m libre. Ruck, de Kelowna, a signé le quatrième temps des demi-finales en 53,04 secondes. La Suédoise Sarah Sjöstrom a dominé ses adversaires en franchissant la distance en 52,43 secondes, suivie des Australiennes Cate Campbell (52,71) et Emma McKeon (52,77). La finale aura lieu vendredi.

D’autre part, les représentantes de l’unifolié Sydney Pickrem et Kelsey Lauren Wog se sont qualifiées pour la finale du 200 m brasse.

Pickrem a signé le troisième meilleur temps des demi-finales en 2:23,11, tandis que Wog a suivi en septième place en vertu de son chrono de 2:24,17. Seules les huit premières nageuses en demi-finales se sont qualifiées pour la finale, qui aura lieu vendredi.

Chez les hommes

Du côté masculin, le Canadien Markus Thormeyer s’est qualifié pour la finale du 200 m dos. Thormeyer, de Newmarket, en Ontario, a réalisé le cinquième temps des demi-finales en 1:56,96. Seuls les huit premiers nageurs participeront à la finale, qui sera présentée vendredi également. En cours de route, Thormeyer a abaissé le record canadien vieux de 10 ans. Matt Hawes, d’Ottawa, avait signé un chrono de 1:57,34 au 200 m dos en 2009.

Les Américaines ont pu compter sur le retour de leur nageuse étoile Katie Ledecky au relais 4 X 200 m libre. Elles n’ont cependant pu freiner les Australiennes, qui en ont profité pour établir un nouveau record du monde. Avec Associated Press