L'ancien des Remparts, le Suisse Fabrice Herzog, a inscrit deux buts, dont celui de la victoire en prolongation.

Mondial: le Canada battu par un ancien Remparts

Jon Cooper avait un message très simple à dire à ses joueurs à la suite de la première défaite du Canada, samedi, au Championnat mondial de hockey masculin : tourner la page pour le prochain match.
«Je suis heureux que nous vivions ce genre de situation lors de cette étape du tournoi et non lors d'une partie éliminatoire, a indiqué l'entraîneur-chef. Nous devons simplement tourner la page.»
Le deuxième but du match de l'ancien joueur des Remparts de Québec Fabrice Herzog a permis à la Suisse de surprendre le Canada 3-2 en prolongation.
Herzog a trompé la vigilance de Calvin Pickard à 3:40 de la période supplémentaire après que la Suisse (2-2-1) eut effacé un retard de 2-0 au troisième engagement.
«Personne ne lève le pied contre le Canada, a ajouté Cooper. C'est le match qui est encerclé sur les calendriers des équipes. Les Suisses ont travaillé très fort. Quand ils jouent de cette façon, il y a des résultats de la sorte. Ils méritaient de gagner.»
Hiller chassé
Leonardo Genoni est venu en relève au gardien partant Jonas Hiller, à 6:28 du premier vingt, et il a stoppé les 35 tirs auxquels il a fait face. Hiller a été battu deux fois lors des 10 premiers lancers canadiens
Ryan O'Reilly a ouvert le pointage pour le Canada (4-0-1) lors d'un avantage numérique, à 4:22. Un peu plus de deux minutes plus tard, Mitchell Marner a doublé l'avance des siens lorsque sa tentative de passe a touché le défenseur Romain Loeffel avant de traverser la ligne rouge.
La Suisse a réduit l'écart de moitié à 13:23 de la troisième période, quand Herzog a profité d'une supériorité numérique pour déjouer Pickard. Les partisans suisses ont ensuite célébré trois minutes plus tard, lorsque Vincent Praplan a créé l'égalité pour forcer la tenue d'une période de prolongation. En surtemps, Herzog a finalement procuré la victoire à son pays en logeant la rondelle dans la lucarne grâce à un bon tir du revers.
Pickard a complété le duel avec 23 arrêts.
«Ils ont obtenu un premier but et je leur ai donné le suivant à la suite d'un mauvais bond, a avoué Pickard. Nous avons appliqué beaucoup de pression, mais nous n'avons pas trouvé le moyen d'enfiler l'aiguille.»
Claude Giroux a eu la meilleure occasion de marquer du Canada en prolongation, mais il n'a pu s'emparer d'une rondelle bondissante à la suite d'une passe de Marner.
«J'ai vu la rondelle bondir sur lui et elle s'est dirigée derrière lui, a observé Marner. C'est dommage quand ça arrive. Tu perds le contrôle et il n'y a rien que tu peux y faire.»
Malgré la défaite, le Canada est resté au premier rang du Groupe B. Il terminera sa ronde préliminaire en se mesurant à la Norvège, lundi, et la Finlande, mardi.