Joe Veleno (9) est encore amer de la défaite crève-cœur subie l’an dernier en quarts de finale contre la Finlande.

Mondial junior: une nouvelle chance contre la Finlande

OSTRAVA, République tchèque — L’an dernier, le Canada menait la Finlande 1-0 avec moins d’une minute au cadran en quarts de finale, au championnat mondial de hockey junior. À Vancouver, la foule était prête à exploser de joie.

Les Finlandais ont toutefois nivelé grâce à un bond capricieux. En prolongation, Maxime Comtois a été stoppé lors d’un tir de punition.

Noah Dobson a obtenu une chance en or, mais son bâton s’est fracassé au pire moment. Immédiatement en relance, la Finlande a brisé les cœurs canadiens quand le tir de Toni Utunen a battu Michael DiPietro dans le haut du filet.

«Ça me fait quelque chose quand je revois ça, a dit Joe Veleno, qui faisait partie de cette édition de l’équipe canadienne. Si nous gagnions celle-là, peut-être que nous aurions pu remporter le tournoi.»

La Finlande a ensuite vaincu la Suisse avant de triompher en finale, contre les Américains.

«Toute l’équipe se rappelle de tout ça, a confié Barrett Hayton, qui était là lui aussi, comme trois autres joueurs de l’édition actuelle. Ça va toujours laisser un goût amer.»

Les émotions diffèrent de l’autre côté, évidemment.

«Un but énorme»

«C’était un but énorme, a dit Utunen. C’est dur à expliquer ce que ça donne comme sentiment.»

Veleno, Hayton, Jared McIsaac, Ty Smith et Alexis Lafrenière, les cinq joueurs de retour pour l’unifolié, auront la chance de se reprendre samedi, contre la Finlande.

L’autre demi-finale opposera les Russes et les Suédois en vue des matches de médailles, dimanche.

«Nous avons un très bon groupe, a dit Veleno. Nous croyons en nous-mêmes.»

Depuis la dégelée de 6-0 face à la Russie, le Canada a prévalu 4-1, 7-2 et 6-1. Les Finlandais viennent d’écarter les États-Unis, 1-0.

«Le Canada a de bons joueurs à toutes les positions, a mentionné le capitaine finlandais, Lassi Thomson. Ça va être un match difficile.»

La Finlande a remporté trois des six derniers tournois, après seulement deux consécrations lors des 37 événements précédents.

Utunen et deux autres hockeyeurs faisaient partie de la brigade championne l’an dernier.

Auteur de 30 arrêts contre les Américains, Justus Annunen a un taux d’arrêts de ,936, le deuxième meilleur du tournoi.

«Il a été fabuleux jusqu’ici, a dit Utunen, qui totalise quatre buts depuis l’an dernier. Nous lui devons une fière chandelle.»

L’avantage numérique canadien brille avec un taux de succès de 44 pour cent, contre seulement 16,5 pour cent à Vancouver et Victoria, l’an dernier.

Hayton a fourni cinq buts et neuf points en cinq matches. Lafrenière a inscrit deux buts et six points en sept périodes.

Veleno est un élément important au centre de la glace, tandis que Smith et McIsaac ont été constants à la ligne bleue.

Avec le Canada à deux gains d’une 18e médaille d’or, les joueurs de retour veulent adoucir le mauvais souvenir de 2019 et obtenir la chance de célébrer le jour suivant.

«Les occasions du genre sont rares, a dit Veleno. Vous voulez en profiter.»