Les Américains auront la chance de tout rafler au championnat mondial de hockey junior, résultat d'un gain de 2-1 face aux Russes en demi-finale, vendredi.

Mondial junior: les Américains et les Finlandais passent en finale

VANCOUVER — Les Américains auront la chance de tout rafler au Championnat mondial de hockey junior, résultat d'un gain de 2-1 face aux Russes en demi-finale, vendredi.

Les Russes étaient invaincus dans le tournoi, et ils ont eu le dessus 36-27 pour les tirs. Mais Oliver Wahlstrom et Alexander Chmelevski ont marqué pour les États-Unis, et la réplique de Grigori Denisenko n'a pas suffi.

Samedi, les États-Unis croiseront le fer avec la Finlande, qui a eu raison de la Suisse, vendredi soir. Ce sera le premier duel de médaille d'or entre ces deux nations à ce tournoi.

Cayden Primeau a fait 35 arrêts, neuf de plus que Pyotr Kochetkov. Primeau a été repêché par le Canadien de Montréal en 2017, au septième tour.

«Je voulais juste rester calme et en contrôle, a dit Primeau. Je savais qu'ils allaient bourdonner jusqu'à la fin. Je voulais juste rester en bonne position.»

«Ils ont eu des chances mais Cayden a fait de bons arrêts, a confié l'attaquant Josh Norris. Il nous a gardés dans le match et nous avons converti nos occasions. Les gars ont fait du beau travail.»

Primeau est le fils de l'ancien joueur de la LNH Keith Primeau.

«Quand vous affrontez une équipe aussi forte que la Russie, l'adversaire va créer des chances de marquer et vous voulez que votre dernier rempart soit fiable, a dit l'entraîneur des Américains Mike Hastings, à propos de son gardien. Ça vous permet de reprendre votre souffle à l'occasion. Cayden a été à la hauteur.»

Les Américains sont donc assurés de faire mieux que leur médaille de bronze de l'an dernier. Ils avaient alors battu la Russie en quarts de finale.

Wahlstrom a marqué à 14:29 au premier tiers. Logan Cockerill semblait vouloir tirer avant de refiler à Wahlstrom, un choix de première ronde des Islanders de New York, en 2018.

Puis, à 4:20 au deuxième vingt, Chmelevski, un espoir des Sharks de San Jose, a fait mouche avec Vitali Kravtsov au cachot, pour avoir fait trébucher. Jack Hughes l'a repéré devant le filet.

Denisenko a répliqué à 14:36 au deuxième engagement. Il a été un choix de premier tour des Panthers de la Floride l'an dernier.

Au milieu de la première période, les arbitres ont refusé un but à Nikita Shashkov, jugeant qu'il a fait un mouvement pour pousser la rondelle dans le but avec le patin.

Le match a été disputé devant 14 355 personnes, au Rogers Arena.

Quelques heures plus tard, Aarne Talvitie a marqué deux buts en moins de trois minutes au premier engagement, aidant les Finlandais à écraser la Suisse 6-1.

Talvitie, le capitaine de l'équipe finlandaise et un choix de sixième ronde des Devils du New Jersey, a touché la cible quatre fois en six parties pendant le tournoi.

Jesse Ylonen, un espoir du Canadien, a ouvert le pointage dès la 40e seconde de jeu et la Finlande s'est donné une confortable avance de 4-0 à la suite de seulement huit lancers.

Aleksi Heponiemi a ajouté un but et trois assistances, Rasmus Kupari a amassé un but et deux aides alors que le défenseur Henri Jokiharju a trouvé le fond du filet une fois pour la Finlande.

Le gardien Ukko-Pekka Luukkonen n'a eu qu'à stopper 16 rondelles pour enregistrer la victoire. Philipp Kurashev, des Remparts de Québec, a été le seul à le déjouer.

Luca Hollenstein a été chassé du filet suisse après 7:43 de jeu. En relève, Akira Schmid a bloqué 23 des 25 lancers dirigés vers lui.

La Finlande a montré un dossier de 2-2 lors de la ronde préliminaire, mais elle a accédé aux demi-finales en battant le Canada 2-1 en prolongation. La Suisse a présenté une fiche de 1-2-1 et elle a surpris la Suède 2-0 en quarts de finale.