L’Océanic s’est incliné 3-1, dimanche, devant les Wildcats de Moncton.
L’Océanic s’est incliné 3-1, dimanche, devant les Wildcats de Moncton.

Moncton 3/Rimouski 1: l’Océanic s’incline dans un match digne des séries [VIDÉO]

RIMOUSKI – C’est dans un amphithéâtre bondé que deux des meilleures équipes du circuit se sont livrées à un duel digne des séries éliminatoires, dimanche, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Si l’Océanic a dominé au chapitre des tirs au but (29-24), il s’est cependant buté à Olivier Rodrigue qui a fermé la porte. Le club rimouskois s’est ainsi incliné 3-1 devant les Wildcats de Moncton, qui célébraient leur record d’équipe avec 15 victoires consécutives depuis le début de la saison.

«C’est un match de série A1, a confirmé l’entraîneur-chef local, Serge Beausoleil. Il faut donner le crédit à Rodrigue là-dessus! Il a joué du très bon hockey. […] Dans l’ensemble, je suis satisfait de l’effort des gars. C’est un match serré, physique, où il n’y avait pas d’espace sur la patinoire, un match où deux équipes de haut niveau se confrontaient.»

«Bel effort»

Son capitaine abondait dans le même sens. «On a donné un bel effort, a convenu Alexis Lafrenière. Mais, ils [les Wildcats] ont vraiment une bonne équipe et ils capitalisent sur leurs chances. On a bien travaillé, mais on a été malchanceux sur quelques buts. C’est une défaite décevante un peu.»

D’ailleurs, en tout début de rencontre, c’est lui qui a donné le ton au spectacle avec son 32e but de la campagne. Sur une splendide passe de Cédric Paré, Lafrenière a ouvert la marque en première période d’un superbe tir du poignet. Mais à 11:17, Jeremy McKenna (38e) a créé l’égalité.

Dans les six premières minutes de l’engagement médian, le trio composé de Jared McIsaac, de Jakob Pelletier et d’Alexander Khovanov a réussi à éblouir Creed Jones. Ce seul but de la période a été l’œuvre de McIsaac (3e) qui a touché la cible d’un tir précis au-dessus des épaules du gardien de l’Océanic. «C’est un jeu raté qui a atterri sur la palette de McKenna, a analysé Beausoleil. C’est vraiment jouer de malchance! Ce n’est pas un gars à qui il faut donner la rondelle!»

Le dernier vingt a été à l’image du précédent, alors que McIsaac (4e) a marqué son deuxième but du match exactement de la même façon que son premier, soit en tirant dans un angle très restreint entre la barre horizontale et les épaules de Jones, qui s’était agenouillé trop rapidement.