Le cerbère de Moncton, Francis Leclerc, a récolté la première étoile du match pour la troisième fois en autant de rencontres au Centre Henry-Leonard.

Moncton 3/Baie-Comeau 1: coriaces Wildcats [VIDÉO]

BAIE-COMEAU — Ils sont coriaces, ces Wildcats. Faisant honneur à leur réputation d’équipe dure à battre sur la route, Moncton a arraché un second gain en trois matchs à Baie-Comeau, disposant lundi du Drakkar par la marque de 3-1. Cette série de premier tour est maintenant égale 3-3 et connaîtra son dénouement mardi soir.

Le cerbère des Wildcats, Francis Leclerc, a récolté la première étoile pour la troisième fois en autant de rencontres au Centre Henry-Leonard. Il n’a pas eu à être aussi fumant que lors des deux premiers duels, mais il a tout de même stoppé 33 rondelles pour aider les siens à pousser cette série à la limite. Devant lui, ses coéquipiers ont probablement disputé leur meilleur match à Baie-Comeau.

«On savait que ça allait être une guerre de tranchées. C’est exactement ce qu’on a», de souligner le pilote du Drakkar, Martin Bernard.

«Les séries, ça se gagne pouce par pouce, je le dis depuis le début. Et ça a été ce genre de match-là ce soir. Demain [mardi], c’est un match numéro 7 et il n’y a plus rien qui tient», a-t-il ajouté quand on lui a fait remarquer que l’équipe visiteuse a remporté quatre des six rencontres jusqu’ici.

Avec un peu plus de précision, le Drakkar aurait pu régler le sort des Wildcats, mais il en fut autrement. «On a frappé des poteaux, on a manqué le filet sur d’autres lancers. Le manque d’opportunisme est certainement ce qui a fait la différence», a déclaré Bernard, en rappelant qu’il faudra mettre plus de trafic devant le filet pour battre Leclerc.

«Francis, c’est notre meilleur compétiteur chaque soir», a affirmé John Torchetti, l’entraîneur-chef des Wildcats, avant de lever son chapeau au reste de la formation. «C’est ce qu’on voulait, un match numéro 7. Les gars ont fait tout un travail et nos leaders, comme [Gabriel] Sylvestre, [Jonathan] Aspirot, [Mika] Cyr et [Jeremy] McKenna, ont joué un solide match.»

Moncton a profité d’une pénalité de quatre minutes imposée à Gabriel Fortier pour ouvrir le pointage, le long tir d’Alexander Khovanov trompant la vigilance d’Alex D’Orio. Pour la sixième fois en autant d’affrontements dans cette série, l’équipe qui a enfilé le premier but a triomphé.

Sur une jambe!

En deuxième, Jakob Pelletier, qui avait joué seulement cinq minutes lors du premier match avant de se blesser, a inscrit le but de la victoire en bondissant sur un retour. L’excellent attaquant s’est toutefois blessé de nouveau à la jambe droite trois minutes plus tard. Il est revenu quelques instants en troisième, mais il n’a pas terminé la rencontre. «Pelletier jouait sur une jambe et il a marqué le but gagnant. Ce gars-là joue avec passion», d’ajouter Torchetti.

À 19:33 de la deuxième, Samuel L’Italien a finalement réussi à percer la muraille de Leclerc, durant une pénalité imposée au gardien des Wildcats. Ce fut toutefois là la seule occasion de célébrer pour les 2435 partisans présents au match.

NOTES: Sonné vendredi à Moncton, Yaroslav Alexeyev n’était pas en uniforme pour Baie-Comeau. Celui qui l’a mis dans cet état, Aleksi Anttalainen, purgeait le premier de ses trois matchs de suspension… Christopher Benoît s’est blessé après une mise en échec en troisième. Son état de santé n’était pas connu à la fin du match.