Antony Auclair tente de sauter, sans trop de succès, par-dessus le demi défensif Tyquwan Glass (5'11\") lors de sa deuxième passe captée, bonne pour un premier jeu et 18 verges de gain. Ce bond impressionnant a suscité une vive réaction de la foule qui assistait la 92e East-West Shrine Game qui avait lieu à St. Petersburg, en Floride.

Mission accomplie pour Auclair

«J'ai un bon feeling. J'ai démontré des belles choses. On n'est jamais certain, mais je pense que j'ai impressionné quelques équipes.»
Antony Auclair disait mission accomplie, samedi, au terme de la 92e East-West Shrine Game, où il était l'un des deux joueurs canadiens invités. L'ailier rapproché du Rouge et Or de l'Université Laval a capté deux passes pour des gains de 21 verges dans cet affrontement défensif remporté 10-3 par l'Ouest.
Cette rencontre annuelle permet aux espoirs collégiaux de se faire valoir devant plusieurs dépisteurs à l'approche du repêchage de la NFL. Elle se déroulait au Tropicana Field de St. Petersburg, domicile des Rays de Tampa Bay dans le baseball majeur.
Bonne pour un premier jeu et 18 verges de gains, la deuxième réception de l'athlète de 6'6' et 255 livres a été fort spectaculaire. Après avoir capté le ballon, il a fait quelques enjambées et tenté de sauter par-dessus le demi défensif Tyquwan Glass (5'11"). Sans trop de succès, mais ce bond impressionnant a suscité une vive réaction de la foule... et aussi des commentateurs de la chaîne NFL Network, incapables toutefois de prononcer «Rouge et Or» convenablement (on les excuse).
«Je suis quand même gros, alors les joueurs défensifs essaient de me plaquer dans les jambes», a analysé Auclair, après la rencontre. «Je sentais que son momentum allait vers mes jambes, mais à la dernière seconde il s'est relevé. Ç'a donné ce que ç'a donné. Mais au moins, je l'ai essayé!» Il avait capté une offrande de trois verges au deuxième quart.
De la lumière dans l'ombre
Au-delà des jeux visibles sur la feuille de pointage, Auclair savourait sa tenue lors de tous ces moments dans l'ombre, sachant que les dépisteurs y verraient de la lumière. «Ce qui était très important pour moi, c'était vraiment de tout faire», a affirmé le Beauceron, qui portait le numéro 89 samedi.
«Mes blocs au sol ont vraiment bien été. Sur les unités spéciales aussi. J'avais pas joué beaucoup à Laval sur les dégagements et j'ai réussi à sortir de mes blocs avec une bonne vitesse. Et sur un retour de dégagement, j'ai retenu un gars pendant cinq, six secondes. C'est très bon.»
Comme pendant sa semaine d'entraînement, Auclair assure avoir conservé son calme lors de la rencontre. Il croit même avoir élevé son niveau d'un cran. «J'ai un peu construit ça durant la semaine. J'ai pu le garder durant le match. J'ai vraiment bien fini ma semaine. Mon match a mieux été que l'ensemble de mes pratiques, donc je suis vraiment content.»
Dans les derniers jours, il a discuté avec des dépisteurs de 25 formations de la NFL. Même s'il est classé deuxième sur la liste des espoirs en vue du repêchage de la Ligue canadienne, Auclair ne cache pas viser d'abord une sélection lors de l'encan de la NFL, fin avril.
Auclair est devenu le sixième joueur du Rouge et Or à participer à la classique East-West Shrine Game. Charles Vaillancourt (2016), Arnaud Gascon-Nadon (2012), Étienne Légaré (2009), Éric Maranda (2008) et Carl Gourgues (2004) sont les autres.
NOTES : Le fils de l'ancien baseballeur étoile Ken Griffey Jr, Trey, portait les couleurs de l'Ouest. Le receveur de passes joue d'ordinaire pour les Wildcats de l'Arizona... Geoff Gray était le seul autre athlète évoluant au Canada à participer à ce match. Le joueur de ligne offensive joue pour les Bisons de l'Université du Manitoba et s'alignait pour l'équipe de l'Ouest.