Mireille Moreau (à droite) a remporté jeudi son deuxième titre consécutif au tournoi Louis-Després.

Mireille Moreau championne du Louis-Després

Son objectif en venant à Québec était de le gagner une fois. Et voilà Mireille Moreau double championne en titre du tournoi Louis-Després, elle qui a vaincu son amie Élisabeth Desmarais pour une deuxième année de suite en finale, cette fois-ci au compte de 6-4, 6-0.

Moreau conserve ainsi le titre officieux de meilleure raquette de la région de Québec qui vient avec le triomphe du tournoi tenu annuellement au Club Avantage. Selon l’athlète de Warwick, 18 ans, sa victoire de jeudi soir a été aussi chèrement acquise que celle de l’an dernier, même s’il lui avait alors fallu trois manches pour venir à bout de Desmarais.

«Ça n’a pas été plus facile», a commenté Moreau, après cette rencontre serrée malgré son pointage à sens unique. «J’ai trouvé qu’Éli a vraiment bien joué. Au premier set, j’étais un peu stressée, je m’étais mis de la pression.» Moreau s’est toutefois bien débattue dans l’adversité, puis a trouvé tous ses repères dans la deuxième manche, comme l’indique le score.

La logique avait été complètement respectée plus tôt dans la compétition, les quatre premières favorites se retrouvant dans la carré d’as. En demi-finales, Moreau avait renversé Angélique Larochelle (4e) 6-3 et 6-1, tandis que Desmarais avait difficilement vaincu Emma-Gabrielle Gorman (3e) 6-4, 5-7 et 6-3.

De retour l’an prochain

Moreau s’entraîne à Québec depuis trois ans, d’où son éligibilité dans ce tournoi régional. Son séjour dans la capitale s’achève toutefois, car elle commencera ses études à l’Université du Connecticut, en septembre. D’ici là, elle participera cet été aux Championnats provinciaux et aux Championnats canadiens juniors.

Malgré leurs débuts universitaires à l’automne, Moreau et Desmarais semblent avoir l’intention de revenir au Louis-Després, l’an prochain. C’est la première qui le dit.

La finale masculine aura lieu à 19h, vendredi, toujours au Club Avantage. Gabriel Diallo (1er) et Mathieu Brisson (2e) s’affronteront pour le couronnement d’un nouveau champion. Celui de l’an dernier, Alex Pavel, est absent pour défendre son titre. Diallo, 16 ans, est parfois comparé à Félix Auger-Aliassime. Il n’a perdu que 14 jeux en cinq matchs en route vers cette rencontre ultime.