L'entraîneur-chef des Blues de St. Louis, Mike Yeo espère voir son équipe rebondir lors du quatrième match, mardi, avec du jeu plus physique pour réduire l'espace de travail de ses rivaux.

Mike Yeo brasse les cartes

L'entraîneur-chef des Blues de St. Louis, Mike Yeo, pourrait effectuer des changements à sa formation après que son équipe eut été déclassée par les Predators de Nashville lors d'un premier revers à l'étranger depuis le début des séries. Les Blues ont perdu 3-1, dimanche, et Yeo a qualifié la performance de son équipe de «non compétitive».
Les Predators ont eu l'avantage 34-23 au chapitre des tirs au but, dont 18-4 en deuxième période, et ils en ont profité pour prendre les devants 2-1 dans la série de deuxième tour. Yeo espère voir son équipe rebondir lors du quatrième match, mardi, avec du jeu plus physique pour réduire l'espace de travail de ses rivaux.
«Ils vont nous donner un bon coup sur le nez à un moment ou à un autre, mardi soir, et nous allons devoir leur donner un bon coup en retour, a imagé Yeo. Avant la série, une de mes inquiétudes était que nous ne détestions pas assez cette équipe, qu'il n'y avait pas de rivalité. Je pense que nous sommes prêts à montrer les dents.»
Il s'agit de la première série entre les deux équipes de la section centrale.
Yeo avait modifié ses trios pendant le troisième match, cherchant à provoquer une étincelle. Alex Steen et Vladimir Sobotka s'étaient retrouvés autour du centre Paul Stastny, tandis que Jaden Schwartz et Vladimir Tarasenko avaient retrouvé Jori Lehtera. «Je cherchais à redonner vie au groupe et ç'a fonctionné», a noté Yeo, alors que Steen a touché la cible en déviant un tir du défenseur Alex Pietrangelo.
Le colosse Ryan Reaves avait aussi été promu sur la troisième unité aux côtés de Patrik Berglund et de David Perron.
Perron et Berglund muselés
Berglund et Perron ont récolté une seule aide chacun en trois rencontres face aux Predators et ils ont décoché seulement cinq lancers. «Nous avons besoin de leur contribution, ça ne fait pas de doute, a rappelé Yeo. Je pense qu'ils peuvent avoir un impact important dans la série. Ils ont les atouts pour bien faire dans la zone offensive, mais aussi en échec avant, sur le plan de la robustesse et pour rendre la vie difficile à leurs défenseurs.»
Les Predators sont une des deux équipes encore invaincues à domicile depuis le début des séries, en compagnie des Penguins de Pittsburgh. Ils voudront à nouveau se nourrir de l'énergie de la foule avant de retourner à St. Louis pour le cinquième match.
«Tout le monde sait que le match de mardi est crucial et qu'il est préférable d'être en avance 3-1 plutôt que dans une impasse de 2-2», a rappelé le défenseur des Predators, Mattias Ekholm.